Sunday song

Publicités
Publié dans Journal | Tagué | Laisser un commentaire

Citation

Dans un article, cet extrait de Un arbre en mai de Jean-Christophe Bailly.

«Nous voulions que la joie d’exister qui était la nôtre soit proférée et connue, qu’elle soit reçue comme un droit […] les événements de Mai resteraient incompréhensibles si l’on ne faisait pas la part en eux de cette pure violence de sursaut, de cette éruption quasi biologique d’une jeunesse prenant ingénument conscience de sa force […] C’est avec une incroyable vitalité que les initiatives étaient prises, que les choses se faisaient».

Publié dans Journal | Tagué , , | 9 commentaires

Lecture

Illustration : Bill Térébenthine

« J’ai toujours vu dans le pin un arbre tragique. La torsion dure et violente des branches, la toison dure, ces aigrettes de sabre minuscules en guise de feuilles qu’on voit si miraculeusement reproduites sur les estampes chinoises, aucune concession à la mollesse végétale, mais le goût du terrain sec, caillouteux, de la pierre à fusil, de la vie brûlante, quelque chose de calciné, comme l’incarnation d’une idée sauvage de l’amour : aride , harassant, sans repos. » Julien Gracq, Un beau ténébreux

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire

L’art de la couverture

D’autres dessins de Jean-Claude Forest et un article consacré à la mythique « revue littéraire de l’étrange » à lire ici.

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Bonne nouvelle

Je me contentais depuis quelques années de savoir que Bob était en tournée quelque part ; cette information constituait un repère rassurant dans un monde instable. Il est encore plus réconfortant de constater que notre senior est toujours en mesure de donner de bons concerts où le plaisir de chanter est palpable, comme par exemple celui du 25 novembre dernier au Beacon Theatre de New York.

Vous préféreriez un son impeccable, entendre chaque note de guitare, chaque intonation de la voix (miraculeusement redevenue audible) ? Sur le site A Thousand Highways, on trouve une excellente compilation de titres joués sur scène durant l’année 2017.

 

Publié dans Journal | Tagué , , | 2 commentaires

Passage Breton

Nous sommes en 1970. Le climat intellectuel qui régnait alors, peu de temps après un fameux mois de mai, est propice à la célébration du poète. Nous avons fait des progrès dans des domaines comme la téléphonie, l’informatique ou le management, mais du côté de la vie de l’esprit, je crois que nous avons perdu beaucoup.

« Je pense que si on n’est pas surréaliste, on est idiot », déclare Jean-Christophe Averty dans ce précieux documentaire.

Avec : Salvador Dalí, Julien Gracq, André Pieyre de Mandiargues, Jean Schuster, José Pierre, Jacques Baron, Robert Lebel, Roberto Matta, Joyce Mansour, René Alleau et Man Ray.

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Le retour

Je n’attendais pas la saison 3 de Twin Peaks ; je ne savais même pas qu’un rendez-vous avait été pris 25 ans auparavant. Pour tout dire, je n’avais pas accroché aux quelques épisodes regardés à l’époque. Fire Walk With Me m’avait ennuyé alors que j’aime beaucoup les autres films de Lynch (et passionnément Mulholland Drive). Lorsque la série a été diffusée, elle a donné lieu à un festival de commentaires et d’interprétations. Maintenant que la fumée est retombée, que la secte des adorateurs s’est dispersée pour se reformer ailleurs, c’est le bon moment. J’en suis au début (épisode 4). L’agent Cooper n’est pas en forme mais il gagne le jackpot, son double maléfique occupe le terrain et le cinéaste s’apprête à mener l’enquête. Les images sont belles, certaines scènes sont fortes, d’autres un peu risibles mais intéressantes. Une très bonne surprise dans l’ensemble. A suivre.

 

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Sunday song

Publié dans Journal | Tagué | 1 commentaire

Strange girls

Les peintures de Zoe Hawk, toujours aussi fascinantes.

Des œuvres récentes ici.

PS : je découvre à l’instant un article sur Zoe Hawk dans Dangerous Minds.

Publié dans Journal | Tagué | Laisser un commentaire

Lecture

Julien Gracq, Au château d’Argol

De la première phrase, André Pieyre de Mondiargues a écrit : « Que sais-je de plus beau, au fil de tant de romans que j’ai lus, que cette phrase. »

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire