Sunday song

Publié dans Journal | Tagué | Laisser un commentaire

Forêt interdite (1)


Désormais, dans nos forêts, les chasseurs sont les rois. Se promener étant devenu une activité dangereuse (lorsqu’elle n’est pas simplement interdite ), lorsque l’envie vous prend  de retrouver les arbres en automne, il est préférable et plus sûr de se contenter des images.

Photographies : Théo Blazy (source)

Publié dans Journal | Tagué , , | 6 commentaires

« Sur fond de catastrophes sociales… »

« Le Goncourt a primé Leurs enfants après eux de Nicolas Mathieu (Actes Sud), une saga sociale qui nous entraîne dans une vallée de l’est de la France rongée par la désindustrialisation et la paupérisation, cette France des périphéries.  » (Libération)

« Il y a des fils de bourgeois et des fils de prolos, dans la remarquable fresque sociale de Nicolas Mathieu, des garçons sombres qui ont le regard noir et des filles diaphanes qui ont les dents blanches. Des mensonges, des malheurs, de la fraude, des cœurs durs, des foies cirrhosés, des coups de poing qui partent et des gueules cassées. Les heures sont longues et les bonheurs brefs, dans cette France ravagée par le néolibéralisme. » (Le Figaro)

Il est vrai qu’ils ont l’air cool, tous ces jeunes désœuvrés qui « fument des pétards, écoutent Nirvana, dragouillent et baisouillent » (sic) au pied des hauts fourneaux fermés. Trop beau, trop trash, cette désolation, cet horizon bouché, ces existences ravagées. L’exotisme social de notre Zola du néolibéralisme sauvage semble coller des frissons aux critiques littéraires parisiens et plus particulièrement à ceux du Figaro. Moi, je vais une fois de plus passer mon tour de Goncourt comme je l’ai fait tous les ans depuis Ingrid Caven de Jean-Jacques Schuhl en 2000. Rendez-vous l’année prochaine.

Publié dans Journal | Tagué | 2 commentaires

Un peu de poésie

Both Sides Now

by Joni Mitchell

Rows and floes of angel hair
And ice cream castles in the air
And feather canyons everywhere
I’ve looked at clouds that way

But now they only block the sun
They rain and snow on everyone
So many things I would have done
But clouds got in my way

I’ve looked at clouds from both sides now
From up and down, and still somehow
It’s cloud illusions I recall
I really don’t know clouds at all

Moons and Junes and Ferris wheels
The dizzy dancing way you feel
As every fairy tale comes real
I’ve looked at love that way

But now it’s just another show
You leave ’em laughing when you go
And if you care, don’t let them know
Don’t give yourself away

I’ve looked at love from both sides now
From give and take, and still somehow
It’s love’s illusions I recall
I really don’t know love at all

Tears and fears and feeling proud
To say « I love you » right out loud
Dreams and schemes and circus crowds
I’ve looked at life that way

But now old friends are acting strange
They shake their heads, they say I’ve changed
Well something’s lost, but something’s gained
In living every day

I’ve looked at life from both sides now
From win and lose and still somehow
It’s life’s illusions I recall
I really don’t know life at all

I’ve looked at life from both sides now
From up and down and still somehow
It’s life’s illusions I recall
I really don’t know life at all

© 1967 Gandalf Publishing Co.

Publié dans Journal | Tagué , , | 1 commentaire

Lu

Au-delà de trois ou quatre pages, il faut s’arrêter parce que c’est trop fort. Nous n’avons pas été habitués à ça. Les souvenirs de l’auteur (misère à Paris, violences de la guerre en Algérie, brutalité répressive de l’armée) ne sont pas « racontés » ; ils sont retranscrits par le  style, une écriture au plus près des sensations physiques. C’est ce qui fait toute la différence avec le roman bourgeois traditionnel, insipide, euphémisé, aseptisé, vaguement agréable à lire et vite oublié. Là, c’est du corsé, ça sent fort (le mot « remugle » revient souvent). Il ne s’agit pas d’une lecture d’évasion pour manager surmené mais d’un livre qui vous prend aux tripes et qui vous suit longtemps. On avait oublié que la littérature pouvait produire des chocs si intenses. On mesure également à quel point le vrai sujet du livre, c’est la langue (la formule est de Claude Simon). En ce qui concerne Guyotat, on peut dire un peu plus précisément que le sujet est l’expérience du corps retranscrite avec la plus grande exactitude possible par le jeu de l’écriture. Ce n’est pas de l’autobiographie, c’est de l’art. A mon avis, il serait dommage de passer à côté de ce livre qui fera date.

Pierre Guyotat, Idiotie, Grasset, 2018

Je venais d’écrire ces lignes lorsque j’ai appris qu’Idiotie venait de se voir attribuer le prix Médicis. Un « prix Femina spécial » avait déjà été décerné à l’écrivain en début de semaine.

Publié dans Journal | Tagué , | 1 commentaire

Rions un peu

« Finalement, ces hippies sont plutôt sympathiques… une fois passée la barrière de l’hygiène s’entend. Mais enfin que voulez-vous, c’est la jeunesse ! Tôt ou tard, la vie se chargera de leur couper les cheveux. »

Voir une quelconque ressemblance entre Hubert Bonisseur de La Bath et un fringuant président actuellement en fonction serait à coup sûr le signe d’un mauvais esprit.

Tout lien entre OSS 117 : Rio ne répond plus et l’actualité immédiate ne serait que pure coïncidence.

Publié dans Journal | Tagué , , | 2 commentaires

Fin de la chasse

Sir Hubert von Herkomer – Woodland scene with rabbits – 1862

MANIFESTE

APPEL DE 76 FONDATIONS ET ASSOCIATIONS CONTRE LES EXCÈS ET PROVOCATIONS DE LA CHASSE

En cette rentrée, il n’est pas une journée sans nouvelle provocation de la part des dirigeants des instances cynégétiques et des élus qui les soutiennent : grande campagne visant à faire croire que les chasseurs sont les premiers écologistes de France ; annonce de la réouverture des chasses présidentielles ; cadeaux fiscaux aux plus riches d’entre eux avec la baisse du prix du permis national ; subventions scandaleuses de la part de certaines collectivités ; déclarations méprisantes de la part de responsables cynégétiques ; braconnage assumé publiquement dans la presse ; combats permanents contre la protection des espaces naturels et des espèces comme les prédateurs dont les mustélidés ; prosélytisme dans les écoles…

Le tout sous la bienveillance manifeste de quelques élus en quête de voix, et ce jusqu’au plus haut sommet de l’État.
Les sondages sont constants, les Françaises et les Français ne se reconnaissent pas dans ces excès de violence car ils en connaissent la réalité et les conséquences :

•    100 à 200 accidents de chasse par an, avec 10 à 20 morts chaque année dont des promeneurs et des randonneurs ;
•    Des pratiques barbares infligeant des souffrances inacceptables aux animaux : déterrage des blaireaux, utilisation de la glu, écrasement et étranglement des passereaux, conditions déplorables de détention des appelants, chasse à courre, etc. ;
•    De trop nombreux responsables cynégétiques pris la main dans le sac pour braconnage ;
•    15 millions d’animaux d’élevage lâchés dans la nature afin d’être tirés comme au ball-trap ;
•    Des espèces en mauvais état de conservation pourtant chassées, dont 20 espèces d’oiseaux inscrites sur les listes rouges de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) ;
•    6 000 tonnes de plomb déversées dans la nature chaque année avec des conséquences catastrophiques sur la santé et l’environnement (sans parler des dizaines de milliers de cartouches abandonnées) ;
•    Des secteurs entiers interdits à la promenade comme si la nature n’appartenait qu’aux porteurs de fusils.

Ça suffit ! Fortes de la confiance et de l’attente des Françaises et des Français, nos organisations exigent sans attendre :

•    De remettre le permis de chasse national à son prix initial ;
•    La fin des pratiques cruelles et moralement inacceptables, en particulier : la chasse à courre, la vénerie sous terre des renards et blaireaux, les piégeages dits « traditionnels » et la persécution des animaux considérés comme « susceptibles d’occasionner des dégâts » (anciennement appelés « nuisibles ») ;
•    L’obtention du dimanche sans chasse pour un meilleur partage de l’espace public ;
•    L’arrêt de l’élevage et des lâchers d’animaux à seule fin cynégétique ;
•    Le retrait des espèces en mauvais état de conservation des listes chassables ;
•    Le remplacement du plomb par l’acier dans les munitions ;
•    La multiplication des contrôles et le renforcement des sanctions à l’encontre des contrevenants ;
•    L’abandon du projet de réouverture des chasses présidentielles ;
•    L’interdiction du prosélytisme de la chasse et des armes dans nos écoles.

ALLIANCE DES OPPOSANTS À LA CHASSE – ANIMAL CROSS – APPEL DES LÉVRIERS – ASELA – ASSOCIATION ADEO ANIMALIS – ASSOCIATION CHATS DES RUES – ASSOCIATION ÉDUCATION ÉTHIQUE ANIMALE – ASSOCIATION FÉL’AIN – ASSOCIATION FERUS – ASSOCIATION GALGOS ANGEL – ASSOCIATION GREEN – ASSOCIATION LÉVRIERS SANS FRONTIÈRES – ASSOCIATION MILLE TRACES – ASSOCIATION PAMÊA – ASSOCIATION PERLE – ASSOCIATION  POUR  LA PROTECTION DES ANIMAUX SAUVAGES (ASPAS) – ASSOCIATION SAUVETAGE ET CHATS EN DÉTRESSE – ASSOCIATION STÉPHANE LAMART – LAEO FRANCE – ASSOCIATION UNE AUTRE CHANCE – ASSOCIATION  UNE  HISTOIRE  DE  GALGOS  –  ASSOCIATION  VÉNUS  –  ASSOCIATION  VIDA  –  AVES  FRANCE – CCE²A – CODE ANIMAL – CŒURS DE LÉVRIERS – COLLECTIF CCMA – COLLECTIF C’EST ASSEZ – COLLECTIF LE LOBBY DES 4 PATTES – COLLECTIF POUR L’ABOLITION DE LA CHASSE À COURRE (CACC) – COLLECTIF VESEA – COMITÉ DE SOUTIEN À LA CAUSE ANIMALE (CSCA) – CONFÉDÉRATION NATIONALE DÉFENSE DE L’ANIMAL – CONVENTION VIE ET NATURE (CVN) – ECO VOLONTAIRE INTERNATIONAL (EVI) – FÉDÉRATION CREL – FONDATION 30 MILLIONS D’AMIS – FONDATION ASSISTANCE AUX ANIMAUX – FONDATION BRIGITTE BARDOT – FONDATION DROIT ANIMAL, ÉTHIQUE ET SCIENCES – FONDATION POUR LA NATURE ET L’HOMME – FRANCE NATURE ENVIRONNEMENT (FNE) – GALER’ANIMAL VALRAS-PLAGE  – GROUPE  ORNITHOLOGIQUE  ET NATURALISTE DU NORD PAS DE CALAIS – HUMANITÉ ET BIODIVERSITÉ – L214 – LA BERGERIE ET COMPAGNIE – LA FERME DES RESCAPÉS – LES CHATS LIBRES AIGUES MORTAIS – LES CHATS LIBRES D’AUBIN – LÉVRIERS DU SUD – LIGUE POUR LA PROTECTION DES OISEAUX (LPO) – MOUNTAIN WILDERNESS FRANCE – OFFICE POUR LES INSECTES ET LEUR ENVIRONNEMENT (OPIE) – OISEAUX ÉTHOLOGIE – ONE VOICE – PASSION LÉVRIERS – PATTOUNES DE JACOU – PETA – PÔLE GRANDS PRÉDATEURS – RÉGUL’ MATOUS – RÉSEAU ÉCOLE ET NATURE – SCOOBY FRANCE – SEA SHEPHERD – SOCIÉTÉ FRANÇAISE POUR L’ÉTUDE ET LA PROTECTION DES MAMMIFÈRES – SOCIÉTÉ HERPÉTOLOGIQUE DE FRANCE (SHF) – SOCIÉTÉ NATIONALE DE PROTECTION DE LA NATURE (SNPN) – SOCIÉTÉ PROTECTRICE DES ANIMAUX (SPA) – SOLIGALGOS – SOS ADOPTION 34 – SUR LES TRACES DU LOUP – TENDUA – TERRES DES BÊTES – UNE NOUVELLE CHANCE – WELFARM

source

Publié dans Journal | Tagué , , | 18 commentaires

Sunday song

Publié dans Journal | Tagué | Laisser un commentaire

L’art de la couverture

April 1960 issue, cover art by Ser Leone

Que s’est-il passé ? Le lecteur de 1960, en échange de quelques pièces, pouvait repartir chez lui avec le Mystery  Magazine et lire la nouvelle de Brett Halliday pour avoir la réponse. Le déclenchement de l’imaginaire constitue le charme, légèrement désuet, des images narratives. Bon weekend.

Publié dans Journal | Tagué , | Laisser un commentaire

L’art de la couverture

Quelques livres étranges, vestiges d’un monde disparu où les graphistes faisaient du bon travail pour rendre attractives les pages imprimées.

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire