La méthode scientifique

Parmi les 28754 fichiers musicaux que j’aime bien lire en mode aléatoire, il m’a semblé que certains titres revenaient relativement souvent – dont cette chanson agréable de Kevin Ayers. Je ne connais rien aux calculs de probabilité mais j’imagine que les chances de lecture de chaque titre sont très réduites. Je me suis demandé si la machine ne développait pas à l’usage et de manière autonome, c’est-à-dire sans être programmé à cet effet, ses propres goûts. Cela supposerait à l’évidence un développement cognitif particulièrement évolué faisant intervenir un degré de traitement de l’information si sophistiqué que son fonctionnement échapperait même aux neuroscientifiques.

Cet article a été publié dans songs, Stories. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s