Programme de déradicalisation

« On a fait dans l’amateurisme », estime le rapport de deux sénatrices et les résultats sont parait-il décevants (euphémisme). Notre proposition pour éradiquer le fanatisme.

  1. Faire écouter la chanson, écoute suivie d’une explication de texte puis d’une discussion. Penser à inscrire ceux qui veulent décapiter le chanteur pour crime d’apostasie en stage intensif.
  2. Lire à haute voix (pour ceux qui n’ont pas appris à déchiffrer au collège) : « Gibets, cachots, bagnes ne prospèrent qu’à l’ombre d’une foi, – de ce besoin de croire qui a infesté l’esprit pour jamais. Le diable paraît bien pâle auprès de celui qui dispose d’une vérité, de sa vérité. Les vrais criminels sont ceux qui établissent une orthodoxie sur le plan religieux ou politique, qui distinguent entre le fidèle et le schismatique.Lorsqu’on se refuse à admettre le caractère interchangeable des idées, le sang coule. » (Cioran, Précis de décomposition, 1977)
  3. Test : demander de faire un dessin rigolo. Si celui-ci est vraiment drôle, on peut considérer que le stagiaire a fait des progrès.

 

Publié dans Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Arno Schmidt

arno« La lune enveloppe ce roman comme la lande et la forêt : «lune fêlée», «lune d’or», «lune rêche», «lune qui faisait en silence le gros dos derrière des fronts jaunes de nuages silencieux». Elle révèle l’accord entre les météores et la prose de Schmidt qui s’agrège, se construit et se défait constamment dans des effets de lumière ou de clair-obscur magiques et secrets. Le plaisir est là. Dans le déroulement de ce récit qui juxtapose, greffe, agence des éléments empruntés à des univers divers. Il y a ici du Jacques Callot, de l’île mystérieuse de Jules Verne dans le naufrage de ces réfugiés, déplacés dans un monde de misère où chaque arrivée de «care-pakete» semble envoyée par un Nemo compatissant. De même l’histoire d’un amour volé, celui de Schmidt et de Lore, sa «petite réfugiée aux patates», se mêle à une analyse au vitriol de l’après-guerre qui a scandalisé. Car la fulgurance de l’écriture de Schmidt vise aussi l’Allemagne de l’après-nazisme, celle d’Adenauer et, avec le poids des églises, celui d’un certain ordre moral. » Extrait d’un très bon papier de Jean-Didier Wagneur en l’honneur d’Arno Schmidt et de Brand’s Haide qui sort chez Tristram

Publié dans Journal | Tagué , , | 1 commentaire

The Kids Are All Right

kids

Bruce Davidson


Publié dans Journal | Tagué , | Laisser un commentaire

L’art du dessin

fouquetJean Fouquet, 1461

hockney2David Hockney, 1993

mandelbaum_francis_bacon_iiStéphane Mandelbaum, 1980

Publié dans Journal | Tagué , | Laisser un commentaire

Sunday song

Dédicace à la direction interministérielle des systèmes d’information et de communication
Publié dans Journal | Tagué | Laisser un commentaire

Eloge de la lecture

modeste

Franquin

« La chronologie de nos vies n’est pas toujours très facile à suivre. Mais notre destin prend forme quand nous lisons un roman. Quand nous nous soumettons à son ordre. Enfin, une trajectoire nette. Pour avancer droit, tourner les pages est plus sûr que mettre un pied devant l’autre. Ainsi se réconforte un moment l’âme errante des damnés que nous sommes. » Eric Chevillard, Le Monde des Livres

Publié dans Journal | Tagué , , , | 1 commentaire

Candy Darling

candydarlingonherdeathbed_1973La muse de Warhol chantée par Lou Reed reposant sur son lit de mort photographiée en 1973 par Peter Hujar

Publié dans Journal | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Un peu de poésie

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Publié dans Journal | Tagué , | 4 commentaires

Le miroir d’Alice

mirror1 mirror2D’autres photographies de Loreal Prystaj ici

Publié dans Journal | Tagué , | 2 commentaires

Voyage dans le temps

rf4Rock & Folk de janvier 68.

Publié dans Journal | Tagué , | Laisser un commentaire