Vu

Gonzo_film-posterUn docu captivant qui nous en apprend pas mal sur le bonhomme et sur l’écrivain. Thompson était un idéaliste, un moraliste déguisé en tête brûlée carburant à la dope et à la gnôle. L’homme, bien que remarquablement coriace, s’est pris pas mal de claques – et pas seulement de la part des membres du gang de motards qu’il avait infiltré pour les besoin d’un reportage resté dans les anales. Nous avons perdu de vue ce que furent les idéaux de la jeunesse des sixties. Thompson a vraiment cru que le monde des vieux cons allait être balayé par les freaks envapés qui manifestaient contre la guerre. Le rêve s’est écroulé à Chicago en 68 lorsque la police a chargé les manifestants pacifistes avec une brutalité hallucinante. Par la suite, Thompson a encore essayé de toutes ses forces d’agir pour améliorer les choses. Il s’est lancé dans une campagne électorale pour devenir le shérif d’Aspen et il a perdu de justesse face au candidat des rednecks. En 72, il s’est engagé au côté de George McGovern et a suivi pour Rolling Stone les élections et la victoire de l’abjecte Nixon. Thompson n’acceptait pas la réalité, à savoir que le monde soit dirigé par des gros connards corrompus (attitude « puérile », comme dit un politicien dans le film). Cette rage enfantine alimentée par les drogues est à la source de ses meilleurs papiers. Même si la réalité a gagné le match, que les gros cons sont plus que jamais aux manettes, nous pouvons toujours lire ou relire Hunter S. Thompson : le cauchemar qu’il décrit, nous y sommes toujours plongés.

 

Cet article, publié dans Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vu

  1. Breuning Liliane dit :

    YES!!!!! Merci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s