Archives de catégorie : cinéma

Vu

Short Cuts, Robert Altman (1993) J’aimais déjà Altman pour Le Privé et Nashville. Je me demande si celui-ci n’est pas encore plus impressionnant. Tout est brillant, émouvant ; les acteur sont bien dirigés et filmés ; le montage est à … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | 14 commentaires

Le crash test du confinement

La question est peut-être plus sérieuse qu’il n’y parait. Voire dramatique dans certains cas. Je viens d’entendre un appel à la radio : si vous entendez une voisine appeler au secours, il faudra réagir. « Si on arrive à survivre, le … Lire la suite

Publié dans cinéma, humour | Tagué , , , | 9 commentaires

Vu

The Dead Don’t Die, Jim Jarmusch (2019) Le film présente tous les traits que l’on attribue généralement au cinéma nonchalant de Jarmush. On y trouve des clins d’œil au spectateur, une chanson (country, cette fois) qui revient sous la forme … Lire la suite

Publié dans cinéma, Posts | Tagué | 4 commentaires

Vu

Love Streams, John Cassavetes (1984) Gena Rowlands parvient à être aussi impressionnante que dans Une Femme sous influence. Malgré les apparences, ce n’est pas exactement le même rôle : les deux femmes ont des problèmes psychiatriques, mais pas exactement de … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué , | 3 commentaires

Vu

Innocents – The Dreamers, Bernardo Bertolucci (2003) A côté, Le Redoutable apparait comme une réussite, ce qui donne une idée du désastre. C’est d’autant plus lamentable que Bertolucci n’a peur de rien : il place son film sous le signe … Lire la suite

Publié dans cinéma | 8 commentaires

Vu

Une femme sous influence, John Cassavetes (1976) J’avais vu le début à la télé il y a très longtemps ; je n’avais pas dépassé la scène où Mabel demande l’heure dans la rue à des passants qui se sauvent en … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | 6 commentaires

Vu

Violent Cop, Takeshi Kitano (1989) Aucun lien avec l’actualité en dépit du titre. Le personnage de flic joué par Kitano est certes d’une grande brutalité, parfois carrément sadique, mais sa violence s’exerce contre des délinquants ou des yakuzas (mafieux japonais), … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | 3 commentaires

Revu

La Griffe du passé ou Pendez-moi haut et court (Out of the Past), Jacques Tourneur (1947) Tout ce qu’on aime dans le film noir se trouve réuni là dans une vision sublimée. Les jeux d’ombre et de lumière sont si … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | Laisser un commentaire

L’art de l’affiche

Illustrations : Francesco Francavilla

Publié dans cinéma, graphisme | Tagué | Laisser un commentaire

Revu

Masculin féminin, Jean-Luc Godard (1966) Tourné durant la période prolifique qui suit Pierrot le Fou, ce film contient toutes les contradictions qui rendaient son cinéma si libre. Le militantisme arrive ici comme une farce ; il n’a pas encore le … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | 1 commentaire