Archives de catégorie : cinéma

Revu

L’ami américain, Wim Wenders (1977) C’est lent, très bien filmé, ennuyeux mais d’une manière agréable ; Bruno Ganz fredonne There’s Too Much On My Mind des Kinks et ça c’est cool ; et puis il y a Dennis Hopper et … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué , | 11 commentaires

Vu

Ce plaisir qu’on dit charnel, Mike Nichols (1971) Le film est moins connu que le Lauréat. Il revient sur le sujet qui semble tenir à cœur le réalisateur : l’attraction et la rencontre entre individus des deux sexes. Deux amis … Lire la suite

Publié dans cinéma | Laisser un commentaire

Vu

Joker, Todd Philipps (2019) En écoutant ce matin une chronique culturelle à la radio, je me suis souvenu que j’avais vu ce film. Je l’avais complètement oublié. J’avais tendance, juste après l’avoir vu, à penser que le film était assez … Lire la suite

Publié dans cinéma | 1 commentaire

Vu

Le Fantôme de la liberté, Luis Buñuel (1974) Lorsqu’il entend le terme « surréaliste » utilisé pour qualifier les entourloupes minables d’une quelconque crapule macroniste, Bill ne peux s’empêcher de s’énerver. Il s’était emporté sur facebook à l’époque où un sbire que … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | 1 commentaire

Vu

Snowpiercer, le Transperceneige, Bong Joon-ho (2013) D’un côté, une voix soutient que le réalisateur est parvenu à instaurer une tension allant crescendo jusqu’à la confrontation finale avec le maitre du jeu ; une autre vient rappeler qu’il nous est arrivé … Lire la suite

Publié dans cinéma | 2 commentaires

Vu

Once Upon a Time… in Hollywood, Quentin Tarantino (2019) Un film prétentieux au titre leonien qui n’a pas les moyens de ses ambitions. Un film trumpien. Assimiler le mouvement hippie aux tarés de la bande à Manson, c’est typiquement de … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | Laisser un commentaire

Vu

Le Charme discret de la bourgeoisie, Luis Buñuel (1972) J’aime tout dans ce film : la fidélité à l’esprit du surréalisme, l’onirisme (les scènes de rêve qui se mêlent au récit), l’humour subversif dirigé contre la bourgeoisie, l’armée, l’église ; … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué , | 2 commentaires

Vu

La Ballade de Buster Scruggs, Joel et Ethan Coen (2018) Les frères Coen feuillettent un livre consacré à des légendes de l’Ouest et nous en racontent quelques chapitres. Sujet on ne peut plus chargé sur le plan cinématographique. L’image est … Lire la suite

Publié dans cinéma | 3 commentaires

Vu

Parasite, Joon-ho Bong (2019) On s’ennuie légèrement au début, en admirant quand même la rigueur de la mise en scène impeccable. Puis, petit à petit, on se met à s’attacher aux personnages, le climat ambiant vous emporte. Commencé sur un … Lire la suite

Publié dans cinéma, Posts | 1 commentaire

Vu

Invasion Los Angeles, John Carpenter (1989) Un chouette film d’action avec des bagarres impressionnantes et des fusillades comme dans un jeu vidéo sur une intrigue de science fiction efficace. Certains, donnant libre cours à leurs projections fantasmatiques, ont voulu y … Lire la suite

Publié dans cinéma | Tagué | Laisser un commentaire