Syd Barrett, le peintre

red and green

Red & green Abstract, 1971

syd1

Fields & sky 2005

landscape

Green landscape N°2, 2005-2006

Le jeune Syd reçut une formation d’artiste avant de se lancer dans la musique avec le succès que l’on sait. Lorsqu’il retourna dans sa maison de famille à Cambridge pour y vivre en reclus, il se consacra essentiellement à la peinture. Il se présentait dorénavant comme un « visual artist ». Ses œuvres, rares (il avait l’habitude de les détruire ou de les recouvrir), sont longtemps restées invisibles. Un site plein de photos et de documents inédits permet enfin de jeter un œil sur certaines de ses toiles et aquarelles. (source)

Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Syd Barrett, le peintre

  1. Anonyme dit :

    De l’explosion mentale de Zabriskie Point aux derniers poèmes de Hölderlin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s