Hommage à Monica Vitti

Les choses se passent ainsi sur internet. Vous êtes tranquillement en train de faire défiler les images et les textes sur l’un de vos réseaux sociaux favoris lorsque la vue d’une photographie d’une personne qui vous tient à cœur arrête votre attention. Soudain, presque simultanément, vous commencez à avoir un mauvais pressentiment. Le nom de la personne suivi de sa date de naissance et de celle du jour (2 février 2022) vient rapidement confirmer la nouvelle que vous redoutiez. D’elle, Bill a coutume de dire qu’elle est « son type de femme ». Belle, élégante, intelligente (et pas « intello »), mélancolique mais capable de rire et, surtout, de ne pas se prendre au sérieux. J’aime cette citation tirée de la nécrologie du Monde. « Quand la représentation prend fin, pour moi, la réalité se termine ».

La dernière fois que je l’aurai vue tandis qu’elle était encore vivante, ce sera donc dans Modesty Blaise, un rôle léger dans un film un peu raté mais où la beauté si moderne de l’actrice, tantôt brune, tantôt blonde, est particulièrement mise en valeur par la caméra de Losey. Nous reverrons les films d’Antonioni avec sa muse dès que cela sera possible sans trop avoir les larmes aux yeux.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Hommage à Monica Vitti

  1. Robert Spire dit :

    …et la Grande Faucheuse s’exclama :
    « Vini, Vidi, Vitti! »

    J’aime

  2. Fai in fretta ad uccidermi, ho freddo.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s