Revu

Les Deux anglaises et le continent, François Truffaut (1971)

J’aime Léaud en Doinel, bien sûr, mais j’ai tendance à le préfèrer chez Godard ou Eustache. Dans beaucoup de films de Truffaut, je trouve qu’il y a quelque chose qui sonne faux, un peu comme avec ces gens qui veulent absolument vous montrer qu’ils sont de « belles personnes ». On doit pouvoir expliquer ce besoin de plaire, d’être consensuel, par des éléments biographiques. J’en parle uniquement parce que ce n’est pas du tout le cas avec ce film qui fut un échec retentissant à sa sortie en 1971. Les Deux anglaises appartient à une veine plus personnelle et authentique. Truffaut a adapté ce roman d’Henri-Pierre Roché (comme Jules et Jim) en réalisant le film dont il rêvait sans se soucier de ce que pourrait en penser le public de l’époque, alors en pleine crise soixante-huitarde mêlant révolution sociale et libération sexuelle. Qui aurait pu s’intéresser en 1971 à cette histoire de sœurs chaperonnées par une mère puritaine, tombant amoureuses du même garçon lui-même sous la coupe d’une mère dominatrice. Il s’agit pourtant d’un film magnifique. Portés par la voix off de Truffaut et la musique de Georges Delerue, nous suivons les soubresauts et les tourments causés par cet amour croisé dont Roché a donné une description précise dans ses carnets et dans son roman. Love hurts, tel pourrait être le sous-titre de cette histoire violente. La narration avance de manière implacable, la réalisation en état de grâce capte les émotions des personnages dans des paysages de lande anglaise à la Brontë ou dans des décors parisiens d’époque (début vingtième) qui évoquent la peinture impressionniste d’un Renoir.

PS : je viens de lire que François Truffaut, qui avait remanié le montage peu de temps avant sa mort, considérait ce film comme son chef-d’œuvre. Il avait vu juste.

Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s