Eloge de la lecture

modeste

Franquin

« La chronologie de nos vies n’est pas toujours très facile à suivre. Mais notre destin prend forme quand nous lisons un roman. Quand nous nous soumettons à son ordre. Enfin, une trajectoire nette. Pour avancer droit, tourner les pages est plus sûr que mettre un pied devant l’autre. Ainsi se réconforte un moment l’âme errante des damnés que nous sommes. » Eric Chevillard, Le Monde des Livres

Advertisements
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Eloge de la lecture

  1. Marie-Annick Guegan dit :

    sourire pour la vignette et touchée par le mot de d’ E Chevignard

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s