Le cauchemar de Laurence Parisot

Il n’est pas impossible qu’on trouve une forte composante anti-travail dans ce mouvement social. On ne peut compter sur les syndicats pour répercuter. Le travail aliéné, c’est un peu leur fond de commerce. La phrase du jour : « Dans quatre ou cinq jours la situation redeviendra normale » (Fillon, à propos de l’approvisionnement en carburant).

Cet article, publié dans Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s