Monk again

Thelonious Monk Copenhagen 1963

« Longtemps, ses confrères pianistes avancèrent l’idée que, si Monk se montrait si « différent », c’est parce qu’il ne possédait pas la « technique » de l’instrument ; ainsi de Martial Solal qui déclara un jour, à propos de Monk, qu’il ne fallait pas « se laisser avoir par des artifices ou des effets faciles à faire ». Cet excellent pianiste français n’avait pas compris que là où bien des musiciens en rajoutent dans la virtuosité, Monk, lui, en enlève. Pour preuve, ce passage d’une déclaration de Johnny Griffin, cité in extenso ou presque : « Un jour, j’étais chez lui, il m’a regardé et m’a dit : Tu sais, je peux jouer comme Tatum […] Alors il s’est assis au piano et a joué un trait rapide comme Art Tatum, je ne pouvais pas y croire. Puis il m’a dit : Ce n’est pas moi, ça. Regarde, je prends deux notes ici, trois là… Il a rejoué le même trait et, là, c’était du Monk ». Savoir élaguer subtilement l’inessentiel devient, chez Monk, une véritable leçon de création, donc de vie. D’après la femme de Jacques Ponzio, spécialiste du mandarin, les caractères chinois pour écrire « Thelonious Monk » donneraient, une fois traduits en français : Les mains et les pieds dansants du guerrier qui marche seul. »

Alain Joubert à propos de Monk encore de Jacques Ponzio. Article à lire en entier ici.

Cet article, publié dans citations, livres, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Monk again

  1. Jacques d. dit :

    Ce qui ne l’empêchait nullement par ailleurs… d’appuyer sur le champignon…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s