Ceux qui nous manquent

Joe Strummer

Joe Strummer of The Clash walking away at The San Gennaro Festival, NYC. September 1978. © Bob Gruen

“I deeply miss my friend Joe Strummer.

He was the strongest of men, a real inspirational leader, a guy who never seemed to tire of listening to people and talking to them, learning and teaching all the time. He had true compassion for everyone he met. He was the nicest and also the most fun loving person I’ve known…

… He left a long shadow for us all to follow… ”

Bob Gruen

Publicités
Cet article, publié dans Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Ceux qui nous manquent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s