Prochaine lecture

Sur les conseils de fidèles lectrices, je vais passer de Balzac à Dostoïevski, de Fougères à Saint-Pétersbourg. Dépaysement assuré. J’en suis encore à la phase d’approche. Je tourne le volume entre mes mains, je lis les premières pages. Il s’agit de l’édition de 1955 chez Fernand Hazan (le père d’Eric), époque où le nom de l’écrivain prenait, semble-t-il, un Y. Je l’ai trouvé chez une tante dont le mari, que je n’ai jamais connu, avait été libraire autrefois. Dans une courte préface, on nous explique qu’il s’agit d’une nouvelle traduction et que celle-ci, à la différence d’une précédente qui voulait rendre l’écrivain russe plus accessible au lecteur, ne cherchait pas « à élaguer ni à couper sa phrase tortueuse, pleine d’incidentes, d’allusions, et qui draine dans son développement confus et méandreux un ensemble de nuance, d’émotions et de sous-entendus ». Aimable intention. J’imagine que de nombreuses traductions ont, depuis, été proposées. Comme un certain évolutionnisme règne en ce domaine, les plus récentes sont probablement présentées comme supérieures à celles qui précèdent, dont celle-ci. Mais c’est la version que j’ai sous la main, alors à nous deux, longues phrases tortueuses !

Cet article, publié dans livres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Prochaine lecture

  1. Un Y et un W et un tréma…
    Bref, c’est le premier livre de l’épileptique de Saint-Petersbourg que j’ai lu et j’en garde un vibrant souvenir. Bonne lecture !

    J’aime

  2. Anonyme dit :

    La figure de l’idiot utile a indéniablement prospérée depuis une semaine. Poutine est on nom.

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s