Vu

Pique-nique à Hanging Rock, Peter Weir (1975)

Les images ci-dessus ne donnent qu’un faible aperçu des qualités visuelles du film. L’histoire ? Nous sommes en Australie en 1900. Les jeunes filles d’un pensionnat partent pique-niquer sur un site montagneux qui a la particularité d’être un lieu sacré pour les aborigènes. Au retour, on constate que trois d’entre elles et une accompagnatrice ont disparu. Le reste du film restitue les réactions des protagonistes et l’enquête policière qui s’ensuit et n’aboutira pas. En effet, le sujet film est le mystère, ce qui échappe au contrôle rationnel. Il est adapté d’un roman de Joan Lindsay ; celle-ci supprima sur le conseil de son éditeur le dernier chapitre où figuraient des pistes explicatives et des détails sur les protagonistes des faits réels qui l’avaient inspirée. Il existe très probablement des clubs et des forums où des gens qui connaissent le film par cœur échangent leurs interprétations. Personnellement, la lecture de Voyager dans l’invisible de l’ethnologue Charles Stépanoff me conduit à y voir une sorte de film chamanique, une mise ne scène de la puissance des forces non-humaines qui peuvent se dégager de la nature. Ainsi, les jeunes filles tombent dans un lourd sommeil après le pique-nique et certaines sont envoutées par la montagne magique au son d’une flute hypnotique.

Dernière minute : on peut voir le film ici.

Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s