Vu

Don’t Look Up : Déni cosmique, Adam McKay

En tant que spectacle cinématographique, c’est une réussite. Difficile de ne pas être capté par ce film catastrophe avec une comète qui menace la Terre comme dans L’étoile mystérieuse (Hergé) ou Melancholia (Lars von Trier) pour ne citer que deux exemple mais on doit en recenser plusieurs du côté des films de série B des années 50. Cela n’a aucune importance parce que le vrai sujet du film est la manière dont les humains du vingt et unième siècle réagiraient à ce type d’information scientifique. C’est l’occasion de passer en revue toutes les tares contemporaines de l’Amérique post Trump. La présidente (grandiosement interprétée Meryl Streep) est une trumpette vulgaire et cynique, les présentateurs rigolards du show info sont à peine caricaturés, il y a des infos débiles qui circulent sur les réseaux et les rednecks refusent en bloc de regarder le ciel. Il ne s’agit pas d’une « critique », encore moins d’un film néo-situationniste ; juste un miroir assez fidèle de notre société mondiale connectée (l’autre partie du monde n’apparait pas). Chacun pourra se faire sa propre interprétation en tenant compte du fait que c’est toujours l’autre qui est dans le déni. Un spectacle assez confortable en somme.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s