Comme un charme

illustration : Bill Térébenthine

Il existe deux hypothèses concernant l’origine de l’expression « se porter comme un charme ». La première, qui fait référence à l’arbre du même nom, semble peu convaincante ; le charme n’est pas, parait-il, un arbre particulièrement robuste. Si on veut utiliser une métaphore arboricole, on se référera plutôt au chêne. Le sens le plus probable est aussi plus poétique ; il se réfère aux enchantements et aux sortilèges de la magie. Au dix-neuvième siècle, ceux qui usaient de cette expression « constataient l’état d’une personne en bonne santé avec un mélange d’étonnement et de jalousie car, souvent, ils ne bénéficiaient pas de cet état. »* Je vous souhaite bien sûr d’être en pleine forme.

Cet article, publié dans messages personnels, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Comme un charme

  1. Robert Spire dit :

    « J’ai plaqué mon chêne comme un saligaud, etc… »

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s