Vu

Cry Macho, Clint Eastwood (2021)

Une scène du film : le vieux cowboy joué par Clint Eastwood a réussi à soigner un animal dans la petite ville mexicaine où il se trouve. La rumeur s’est répandue et des gens commencent à rappliquer avec toutes sortes de bêtes pour qu’il les guérisse. Le shériff se pointe avec son épouse qui porte son chien dans ses bras. Clint observe l’animal puis il s’éloigne un peu avec le jeune qui l’accompagne. Il lui glisse à l’oreille : « On ne soigne pas la vieillesse ». C’est le thème du film. Alors il ne faut pas s’étonner s’il est lent et si le scénario charrie des mythes anciens, venus d’un monde révolu. Ici, au Journal, on s’intéresse aux artistes qui continuent à être productifs dans le grand âge. Le film peut surprendre à cause d’une certaine sentimentalité (envers les animaux notamment) à laquelle le cinéaste ne nous avait pas habitués. Et puis, il fait de constat, déjà entendu mainte fois, selon lequel plus on avance et plus il apparait clairement qu’on ne sait rien.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vu

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s