Vu

OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, Nicolas Bedos (2021)

Je suis fan de la série qui remet en scène le héros créé par Jean Bruce et adapté au cinéma dans les années 60. J’ai ri aux éclats à plusieurs reprises et trouvé le film plutôt réussi. J’ai découvert au générique de fin qu’il était réalisé par le fils Bedos et comme je n’avais rien remarqué de différent, on peut considérer qu’il a « fait le job ». Mais je suis particulièrement bon public pour ce genre de comédie rétro. Mon rapport avec OSS 117 incarné par Dujardin est en effet très lié à mon histoire personnelle. Comme le personnage du film, mon père passait soigneusement sa voiture au polish et récitait tous les clichés racistes débités par le héros à chaque fois qu’un noir apparaissait à la télévision. Il faut ajouter que j’aimais bien les films comme Furia à Bahia pour OSS 117 qui passaient parfois au cinéma du village. J’avais donc tout pour apprécier ce personnage à peine caricaturé de français moyen (comme on disait pendant les trente glorieuses). La bonne idée, c’est de l’avoir transporté avec sa beaufitude triomphante des années Pompidou en 1981, alors que les changements tendent à le ringardiser définitivement.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s