C’était mieux avant

Je n’ai pas connu cette époque et n’ai jamais mis les pieds dans ce pays (un peu quand même grâce au cinéma et plus particulièrement aux films noirs auxquels ces images font penser). Est-ce que la débine, la faim, les déceptions amoureuses et autres soucis sont plus faciles à supporter dans un environnement architectural esthétiquement satisfaisant ? J’en doute fort. Peut-être faut-il être relativement dégagé de toute contrariété pour prendre le temps d’apprécier la façade d’un immeuble, l’entrée d’un garage ou restaurant.

Cet article, publié dans Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s