Vu

Faster, Pussycat! Kill! Kill!, Russ Meyer (1965)

Série B devenue mythique, impeccablement écrite, réalisée dans un magnifique noir et blanc, très bien jouée et intelligemment dialoguée. Du beau travail. On retrouve les ficelles des séries des années soixante qui passaient à la télévision des sixties, mais au service d’un récit hyper violent qui pervertit intégralement la morale habituellement véhiculée par ce type de production grand public. Et Russ Meyer va très loin dans l’inversion des valeurs. Les héroïne sont des very bad girls avides, cruelles, sans l’ombre d’un scrupule, y compris entre elles. Les hommes qu’elles croisent ne valent pas mieux, à l’exception du seul personnage positif, celui qui vaincra le mal dans l’ultime scène sauvant ainsi le film de la censure. Cet objet filmique fascinant a influencé une cohorte de cinéastes qui s’en sont inspiré sans cependant parvenir à retrouver le souffle subversif de l’original.

Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Vu

  1. Jules dit :

    Yeah ! Entièrement d’accord. En outre, c’était l’époque où il n’était pas si courant de mettre de la zizique énervée en BO.

    J'aime

  2. Zorglub dit :

    +1
    et des prises de vues originales pour l’époque ! voire les courses poursuites en bagnoles…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s