Vu

Adaptation, Spike Jonze (scénario Charlie Kaufman), 2003

Du Kaufman au carré, si je peux m’exprimer ainsi étant donné que tous les films écrits par Kaufman sont des mises en abîme auto-réflexives. Ici, le monologue angoissé du héros, qui n’est autre que Charlie Kaufman en personne se voyant confier l’adaptation d’un roman au lendemain du succès de Dans la peau de John Malkovich, devient dialogue par la grâce d’une idée géniale : le dédoublement de personnalités opposées à travers deux frères jumeaux interprétés par l’excellent Nicolas Cage qui joue avec un plaisir évident de l’opposition entre le timide Charlie inquiet du regard des autres et Donald l’insouciant tombeur de ces dames. Pour le reste, le scénario est un brillant délire qui réserve des surprises spectaculaires et des moments d’émotion. Kaufman a une façon héroïque d’affronter le défi de l’écriture scénaristique et de faire du défi lui-même un récit époustouflant.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s