Relecture

Ils ne se passe pas grand-chose dans les nouvelles d’Emmanuel Bove. Tout est dans ce « presque rien » des vies médiocres à peine ratées et des rêves qui retombent dans l’indifférence générale. L’univers de l’écrivain n’est pas particulièrement sinistre ou désespéré. Rien dans ses récits n’est exagéré ou caricaturé ; le trait est précis, d’une troublante exactitude. Dans la dernière nouvelle que j’ai lue, un bourgeois de province doit louer une de ses maisons à une jeune parisienne un peu bohème venue se retirer pendant un an pour peindre. Le notaire qui gère les biens du propriétaire l’incite à louer à la jeune femme même si celle-ci a un genre un peu « artiste » qui s’écarte du conformisme local. Le propriétaire la trouve assez séduisante mais il s’inquiète : cette personne un peu bizarre va-t-elle poser des problèmes de paiement ? Lors de la réunion de signature, il lui demande si elle a des relations susceptibles de l’aider à payer le loyer si cela s’avérait nécessaire. L’étroitesse d’esprit du personnage est assez représentative de l’univers bovien. On peut toujours croiser des personnes semblables. Il faut croire que ni la bourgeoisie ni la province n’ont vraiment changé. C’est d’ailleurs ce qui fait le charme des nouvelles de Bove : elles sont toujours d’actualité.

Cet article, publié dans livres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Relecture

  1. Anonyme dit :

    Les rapports des proprios et des locataires, c’est d’un commun ; à quoi bon s’en soucier, nous les hyperboréens qui prétendons nous situer en dehors de ces contingences ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s