Mimi au cœur du Spectacle

Michèle Marchand rend visite au couple Macron, au Touquet (Pas-de-Calais), le 22 avril 2017, la veille du premier tour de l’élection présidentielle.
Michèle Marchand rend visite au couple Macron, au Touquet (Pas-de-Calais), le 22 avril 2017, la veille du premier tour de l’élection présidentielle. ERIC FEFERBERG / AFP

« Habituée des ors de la République depuis qu’elle s’occupe officieusement des relations médias de Brigitte Macron, la Mata Hari de la presse people a été placée en garde à vue, jeudi 3 juin, pour « subornation de témoin » et « association de malfaiteurs en vue de commettre une escroquerie en bande organisée » dans un volet de l’affaire Takieddine-Sarkozy. »

On avait découvert son existence à l’occasion de la victoire du couple Macron. De là à en conclure qu’il suffisait d’avoir quelques articles dans la presse people et l’ensemble des couvertures de la presse hebdomadaire pour remporter une élection, il y avait un pas que les mauvaises langues complotistes avaient franchi sans hésiter. On l’avait oubliée, elle fait un retour étonnant dans une affaire bien glauque.

Extraits du portrait publié par Marianne :

« …fille de coiffeurs de Vincennes qui est passée de la caisse de garages parisiens à la direction de boîtes de nuit fin des années 80 où elle côtoie truands et flics. Ce qui lui permet de devenir indic et découvrir la valeur d’un bon « tuyau ». » Ambiance Un Flic de Melville.

Les faits d’armes attribués à notre héroïne de la société du spectacle ? « Ségolène Royal, alors candidate à l’élection présidentielle, en maillot de bain à l’été 2006, ce serait elle. Le scoop François Hollande et Julie Gayet ou la première interview au Monde d’Alexandre Benalla dont elle était très proche, aussi. » De quoi susciter l’admiration des journalistes et des paparazzis. Et aussi la crainte… « Depuis qu’elle s’est retrouvée dans les petits papiers du couple élyséen, grâce à la recommandation du milliardaire Xavier Niel au printemps 2016, les journalistes regardent par-dessus leur épaule avant de confier des anecdotes à son sujet. »

Mocky et Chabrol ne sont plus là. Ils ont fait du bon travail en mettant en scène l’affairisme politico-financier de l’ère Pompidou-Giscard. Quel réalisateur aujourd’hui pour faire un film à la hauteur de ce personnage qui condense presque tous les aspects de la société spectaculaire-marchande en ce début de siècle ?

Dernière minute !

Au terme de 48 heures de garde à vue dans les locaux de la police anticorruption, la femme d’affaires Michèle Marchand, papesse de la presse people et confidente des couples Sarkozy et Macron, a été mise en examen, samedi 5 juin, pour « subornation de témoin » et « association de malfaiteurs » dans un volet de l’affaire des financements libyens. Deux autres personnes ont été mises en examen. (mediapart)

Cet article, publié dans actualités, économie spectaculaire-marchande, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Mimi au cœur du Spectacle

  1. journaldejane dit :

    Quelques personnages qui pourraient apparaitre dans le film (d’après l’article de Mediapart) :
    « un escroc déjà condamné par le passé, un homme d’affaires versé dans l’immobilier, et un publicitaire qui avait en 2012 travaillé pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy. »

    J'aime

  2. Desplechins ! (notre génie national)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s