Lecture

Encore un livre qui traînait depuis longtemps dans la bibliothèque du basement et que je n’avais jamais eu envie de lire. Cette lecture me ramène aux conditions dans lesquelles le roman de Calvino s’est trouvé en ma possession. Je discutais sur un trottoir parisien avec une personne plutôt sympathique avec qui j’entretenais des relations strictement professionnelles. Elle était rédactrice en chef et mes maigres gains à l’époque dépendaient en grande partie de l’entente que je pouvais maintenir avec elle. Aussi, lorsqu’elle me proposa le rituel de l’échange de livres, je ne pus faire autrement qu’accepter. Le protocole se déroulait de la manière suivante : les deux échangeurs entraient ensemble dans une librairie et achetaient l’un pour l’autre le livre dont la lecture leur semblait recommandable. J’avais offert Un privé à Babylone qui venait de m’ébouriffer l’imagination et j’ai eu le Calvino qui est resté tristement abandonné sur une étagère pendant plus de trente ans. Je viens de le commencer et je crois bien que je devrais apprécier l’histoire de ce jeune rebelle obstiné.

Cet article, publié dans livres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s