Vu

L’Histoire d’Adèle H., François Truffaut (1975)

LE grand film de Truffaut, pour moi, c’était depuis longtemps Les Deux Anglaises et le Continent. J’en ajouterai dorénavant un deuxième dans la top liste du cinéaste. Ces films ont d’ailleurs une certaine proximité ; ils sont tous les deux situés du côté de la face sombre du cinéma truffaldien, celle qui ne rencontra pas toujours un franc succès auprès du public mais à laquelle il revint régulièrement. Les deux cultivent un même romantisme ténébreux et maladif dans lequel les personnages puisent une exaltation fiévreuse qui les ronge. Mais il faut ajouter que le film, aussi réussi soit-il, doit énormément à son interprète principale. Avoir capté la magie de la jeune Adjani, c’est la grande réussite de ce chef d’œuvre.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vu

  1. Anonyme dit :

    capter

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s