Souvenirs de l’homme à la tête de choux

L’album de celui qui était encore le « beau serge », poète dandy ignoré des médias, venait juste de sortir. Été 76 ? Faut croire. On l’écoutait en boucle dans un appartement au décor rococo dont les propriétaires étaient partis en vacances. Nous nous retrouvions le soir pour dîner entre amis. Puis nous fumions de drôles de cigarettes qui nous mettaient instantanément dans l’état ad hoc pour savourer ces chansons sensuelles, propices aux rêveries diverses et variées. Il faisait très chaud, lourd et moite, cet été-là. Cela compte aussi pour l’ambiance, la tonalité globale. Il y avait de l’électricité dans l’air, je m’en souviens aussi. Des tensions de couple qui éclataient soudain sous la forme de petites crises de nerfs intempestives. Cela retombait rapidement. Pas de drame à l’horizon ; pas de quoi crever la bulle de somnolence et d’ivresse bercée par Marylou.

Cet article, publié dans disques, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Souvenirs de l’homme à la tête de choux

  1. Al Bushh dit :

    Tête de choux ou la tête de choux ?

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s