Relecture

Les grandes épreuves de l’esprit, un texte de Michaux qui m’avait fait beaucoup d’effet et auquel j’ai souvent repensé. En pleine descente de trip à la mescaline, Michaux essaie de noter ce qui vient de lui arriver et de conserver des traces écrites des changements qui se produisirent en lui. Il vient, sous l’effet de la drogue, d’entrevoir ce qui d’ordinaire doit rester nécessairement dissimulé à la conscience : le fonctionnement vertigineusement rapide de ce qu’il appelle « le penser ». Idées qui se succèdent à une vitesse si fulgurante que les phrases restent sur place, incomplètes, inopérantes, mises au rebût à peine amorcées. Michaux se branche sur le crépitement électrique des neurones emportés par leur folle énergie. Au moment où il écrit, le ralentissement est amorcé et le retour (la « chute », tient-il à préciser) dans le confortable langage articulé a déjà commencé. Pouvoir à nouveau articuler un raisonnement, quelle beauté et surtout quel soulagement ! Oui, le langage est un formidable instrument de contrôle et de connaissance. Mais comme les illuminations provoquées par la drogue, la pensée rationnelle a également ses limites. « Danger de la préférence excessive accordée à la pensée communicable (…) au détriment de la pensée profonde et continuant en profondeur» ; « danger surtout de l’excès de maîtrise, de la trop grande utilisation du pouvoir directeur de la pensée qui fait la bêtise particulière des « grands cerveaux studieux », qui ne connaissent plus que le penser dirigé (volontaire, objectif, calculateur), et le savoir, négligeant de laisser de l’intelligence en liberté, et de rester en contact avec l’inconscient, l’inconnu, le mystère. »

Henri Michaux, « Les grandes épreuves de l’esprit et les innombrables petites » (1966), Œuvres complètes III,

Cet article, publié dans livres, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Relecture

  1. Anonyme dit :

    Rendre la bête humaine « prévisible »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s