Warhol forever

Quels que soient les défauts qu’on peut lui reprocher (et la liste est longue), on en revient toujours à la même conclusion : Warhol avait mieux compris la société du spectacle que l’auteur du livre qui porte ce titre. Le monde a définitivement basculé dans la fiction, la frontière entre le cinéma et la réalité s’est effacée : le spectacle a tué le cinéma (ça, Debord l’avait bien vu) et le réel est devenu un film catastrophe où les hommes politique prennent la place des héros hollywoodiens.

Cet article, publié dans actualités, cinéma, images, photographie, songs, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Warhol forever

  1. Jacques d. dit :

    Moins nuancé…

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s