Vu

Foxy Brown, Jack Hill (1974)

Un film pas désagréable à regarder, surtout grâce à Pam Grier particulièrement mise en valeur ici. Blaxploitation oblige, les méchants sont des blancs : trafiquants d’héroïne sans scrupules, juge et flics corrompus, gangsters beaufs pré-trumpiens, maquerelle trafiquante de chair fraiche. La fin, pendant laquelle Foxy règle ses comptes avec ceux qui ont tué son boy friend et son frère est particulièrement jouissive, comme il se doit dans un film de vengeance. Bonus : après l’avoir vu, on apprécie encore mieux Jackie Brown, hommage respectueux et meilleur film de Tarantino.

2046, Wong Kar-wai (2004)

C’est beau, séduisant, parfois même envoutant ; mais c’est long et lent. La première heure pendant laquelle on suit les amours d’un écrivain résidant dans une chambre d’hôtel entourée de belles jeunes femmes élégantes se laisse regarder sans déplaisir mais assez froidement, probablement à cause de l’esthétisme omniprésent dans chaque plan. Vers le milieu (le film dure deux heures), on se retrouve dans un train de science fiction, le personnage tombe amoureux d’un robot dont les dialogues n’étaient pas traduits et là, j’ai décroché.

Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s