Pas vu

La Science des rêves, Michel Gondry (2006)

Après Eternal Sunshine of the Spotless Mind, l’idée de voir ce que donnait le film suivant de Gondry n’était pas complètement aberrante. Déception. J’ai rapidement compris que ce n’était pas pour moi. Entre les mimiques de Charlotte Gainsbourg, l’air ahuri du personnage principal et les bricolages oniriques régressifs niveau cours d’arts plastiques de collège, j’ai vainement tenté de tenir une longue demi-heure avant de déclarer forfait.

Cet article a été publié dans cinéma. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Pas vu

  1. Jacques d. dit :

    Gondryole !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s