L’art de la reprise

Cet article a été publié dans Dylan, Rock & Roll, songs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour L’art de la reprise

  1. Jacques d. dit :

    Du Chuck Berry… un tantinet balourd, non ?!

    • journaldejane dit :

      Peut-être. J’ai découvert ce titre avec le single des Hot Rods pendant mes années punk (inutile d’ajouter lointaines). Je trouve que le titre de Bob Seger est plutôt moins balourd que sa production habituelle. Le texte est pas mal du tout et c’est peut-être ça qui a donné envie à Dylan de le reprendre.
      « Well, red lights were flashing and the sirens they were screaming
      We had to pinch each other just to see if we were dreaming »

  2. Jacques d. dit :

    Yep !
    « Bob Seger est plutôt moins balourd que sa production habituelle. » Il est vrai que le gaillard n’est pas vraiment du genre styliste et manie bien (trop ?) souvent la truelle.
    Mais je vous le concède, la phrase n’est pas mal du tout.

  3. Anonyme dit :

    Pour les tempéraments raffinés

  4. Jacques d. dit :

    Donc, comme au poker… je passe !
    Et en outre, je ne fais plus dans les intégrales.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s