Les vœux

Me transporter dans les rues de Londres en 1968, c’est le vœu qui m’est venu en voyant cette photographie prise devant la boutique Apple. Pas besoin de préciser les motifs de ce désir de fuite sur une attestation. A part ça, tant qu’on ne nous interdit pas la lecture, la musique, la rêverie et les balades démasqués dans des coins de nature déserts, nous devrions continuer à survivre assez paisiblement en regardant s’agiter et se ridiculiser nos pantins décideurs. Pour 2021, j’évoquerai la devise qui ornait les disques du label Saravah, « il y a des années où l’on a envie de ne rien faire » – ou alors seulement des choses qui se font sans effort, sans même y penser. Bonne année anyway.

Cet article, publié dans messages personnels, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les vœux

  1. Jacques d. dit :

    Enfer et damnation ! La jeune femme au chapeau noir… c’est Najat Vallaud-Belkacem ! Oh noooon !!!!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s