Vu

Synecdoche, New York, Charlie Kaufman (2008)

J’ai l’impression qu’avec ce film démesuré, Kaufman a créé une sorte d’œuvre d’art totale inépuisable (et légèrement indigeste) qu’on peut revoir plusieurs fois sans en faire jamais le tour. Autant dire qu’en parler s’avère difficile tant on peut être certain d’oublier des éléments essentiels du pudding artistico-métaphysique. Si on dit que le personnage principal joué par l’impressionnant Philip Seymour Hoffman est un metteur un scène dont la vie est une accumulation d’échecs et qui décide de faire travailler des acteurs en leur faisant interpréter les personnages de sa propre vie, on voit qu’on se trouve à nouveau embarqué dans un de ces jeux de miroirs où les frontières entre réalité et fiction n’existent plus. C’est vertigineux, brillant, mais jamais gratuit. Charlie Kaufman passe en revue ses angoisses et la liste est longue : peur de la maladie, de la vieillesse, de la mort, et j’en passe. Les catastrophes intimes s’abattent sur le personnage abandonné par sa femme, en plein échec professionnel et atteint d’une maladie mystérieuse. L’accumulation, le sens du détail et les mots d’auteur rendent la première partie assez drôle dans le genre grinçant. Si j’étais son agent, j’aurais conseillé à Kaufman de s’en tenir à cette veine où les scènes s’enchainent sur un rythme qui évite de s’appesantir sur le climat dépressif de l’ensemble. Mais l’auteur ne se soucie pas de faire un feel good movie. Comme son personnage avec sa pièce de théâtre à l’échelle de la ville de New York, il veut faire le film ultime (probablement dans l’hypothèse où il n’aurait pas la possibilité d’en faire un autre). La plongée dans la seconde partie, d’une complaisance affichée, est aussi euphorisante qu’un livre de Cioran lu sur un quai de gare en hiver en attendant un train qui n’arrive pas. Il y en a qui apprécient ce genre de malaise, à condition de ne pas en abuser.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s