Actualité des religions

Dimanche matin je prenais mon petit déjeuner en écoutant les infos de 9 heures sur France culture (petite fenêtre de tir entre deux émissions religieuses mais passons).

On démarrait fort avec un rassemblement d’évangélistes trumpiens (pléonasme) en train de prier en levant les bras au ciel devant la maison blanche. Ils attendaient l’annonce de la nomination à la Cour suprême de leur idole, la juge Amy Coney Barrett, porte parole de la droite chrétienne anti-avortement. On entendait ensuite la voix de Trump annoncer cette nomination et les militants réunis devant la maison blanche qui exultaient, persuadés qu’avec six juges cathos de droite sur neuf, la plus haute instance juridique des Etats-Unis allait enfin exaucer leurs prières c’est-à-dire revenir sur le droit à l’avortement.

En Israël, on apprenait qu’il y avait eu des manifestations dans tout le pays pour refuser la gestion de la crise sanitaire par le gouvernement Netanyahou. On entendait un manifestant très énervé dire que le confinement général était « un délire ». Il reprochait à Netayahou de ne pas s’être attaqué aux réunions religieuses où le niveau de contamination est très élevé. Netanyahou a préféré enfermer tout le monde du fait de ses accords avec les partis orthodoxes. Selon le manifestant, il prend en otage un pays entier pour ses intérêts propres et cherche ainsi à échapper à la justice.

En France, le principal suspect de l’attentat islamiste assume et revendique son acte : oui c’était bien les locaux de Charlie Hebdo qu’il visait. Il voulait, dit-il, « venger le prophète ». Il n’avait pas supporté que les caricatures de Mahomet soient de nouveau publiées et, en bon fanatique, en avait déduit qu’attaquer à coups de hachoir des personnes prises au hasard constituait la réponse appropriée.

Ces trois informations se sont bousculées un moment dans mon cerveau mal réveillé. Je me suis demandé pourquoi les religions continuaient à semer le désordre et la confusion sur une planète qui n’a pas besoin qu’on vienne en rajouter. Puis le café a commencé à faire son effet, j’ai pensé à tout autre chose et j’ai complètement oublié les dieux, qu’ils soient anti-avortement, fans de Netanyahou ou allergiques aux caricatures humoristiques.

Cet article, publié dans actualités, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

18 commentaires pour Actualité des religions

  1. Arthur dit :

    Il manque une petite info écolo pour finir d’illustrer le tableau du mystique….

    J’aime

  2. Gompo dit :

    Salut. Dis toi que la politique fout autant voire plus de merdes que la religion.

    Souviens toi en france des laicards et republicain.e.s colonisateurs et colonisatrices.

    Et que ceux et celles qui ont le plus brûlés de sorcières ce sont pas les chrétien.ne.s mais les anarchistes et les communistes

    Urss+ mongolie + chine en interne et au Tibet

    Non ?

    J’aime

    • journaldejane dit :

      Ah oui mais là, dans ce bulletin d’info de France culture, ils ne parlaient pas des laïcards anti-avortement ni des athées bruleurs de sorcières. Sinon, pour soupeser les dégâts d’un point de vue historique, ne pas oublier l’Inquisition 😉

      J’aime

    • journaldejane dit :

      Sur la persécution des sorcières au Moyen Age :
      « Le point de départ : un pape, Jean XXII, aurait été victime d’une tentative d’envoûtement

      L’Eglise a bien d’autres préoccupations. Elle veut éliminer les hérésies (les Cathares, les Vaudois, par exemple) qui menacent son institution dans une Europe mal christianisée. En 1269-1271, cependant, le théologien Thomas d’Aquin lie pour la première fois la pratique de la sorcellerie au diable. En 1318, le pape Jean XXII durcit encore le ton, et rédige une bulle qui crée un délit de sorcellerie. Pourquoi un tel virage ? Il tient au parcours personnel de ce pape, le premier à siéger à Avignon. A peine élu, en 1316, il pense avoir été victime d’une mystérieuse tentative d’empoisonnement et d’envoûtement fomentée par l’évêque de Cahors – que le pape suspecte de malversations. En 1317, l’évêque est condamné et brûlé. Sur sa lancée, Jean XXII décide de poursuivre sa croisade personnelle contre les sorciers et les sorcières. »
      Je n’ai trouvé aucune traces d’anarchistes et de communistes mais bel et bien de religieux particulièrement violents (voir les détails des techniques d’investigation).
      https://www.caminteresse.fr/histoire/les-sorcieres-ont-elles-existe-1175234/

      J’aime

  3. Anonyme dit :

    Clovis Trouille vous regarde

    J’aime

  4. Gompo dit :

    Persécutions religieuses dans le bloc soviétique

    https://www.monde-diplomatique.fr/1961/08/PAUNET/24387

    Si tu rajoute les millions de morts et persécutions de religieu.se.x par la Mongolie et la chine communiste, tu as de la poussière à balayer devant ta porte…

    J’aime

  5. Jacques d. dit :

    Et le « Gott mit uns » du Reich… (très, très) moyennement anarcho-communiste…

    J’aime

  6. Jacques d. dit :

    Le point G ou point de Gräfenberg fut longtemps le point (de non-retour) quasi quotidiennement évoqué dans la presse (pas qu’érotique), les discussions de comptoirs et de salons, désormais c’est celui de Godwin. L’alphabet médiatique, piétine, bégaye et ne décarre pas de cette 7° position, à quand donc le point Zodwind ou Zräfenberg ?

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s