Stones : l’éternel retour

Cette fois, c’est avec Goats Head Soup. J’ai remarqué que les fans aimaient bien avoir leur album préféré à eux, si possible un peu mal aimé. Pour moi, c’est celui-là, le disque du début du lycée et du teenage blues. Un disque d’hiver, et pas seulement à cause de la chanson du même nom. 100 years ago, Angie, Coming Down Again sont des chansons profondément hivernales. Les titres plus rock sonnent bien mais un peu froid également. Ils gagnent nettement à être entendus en live. Jagger a rarement aussi bien chanté. On ne se lasse pas d’écouter en détail le travail subtil des guitares. Rien à voir avec les jams informes qui suivront avec l’arrivée de Wood. La photographie ci-dessus a été prise pendant les sessions d’enregistrement qui se sont déroulées en Jamaïque. On y voit l’ingénieur du son Jimmy Miller qui a produit tous les grands albums des Stones de Beggars Banquet à celui-ci. Il faisait des miracles mais il avait des problèmes d’héroïne et ce fut sa dernière collaboration avec le groupe. J’ai trouvé la photographie dans la revue Uncut qui consacre un dossier à la réédition. Parmi les « inédits » il y a Criss Cross, un bon titre qu’on trouvait depuis longtemps sur des pirates. Le morceau avec Jimmy Page est un vrai inédit mais il est assez faible. Dans le paquet de luxe, on trouvera également le Brussels live 1973, un enregistrement que j’avais acheté à un prix excessif au puces au début des années 90 et qui vaut le détour, surtout avec un son remasterisé. Peut-on en ces jours gris se permettre de faire les difficiles ?

Cet article a été publié dans disques, Rolling Stones. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Stones : l’éternel retour

  1. Jacques d. dit :

    Dans la famille Quiroule, je demande la mère, la tante, la sœur, la cousine, l’aïeule, la figure totémique, etc….

    J'aime

  2. Jacques d. dit :

    Le retour du… patriarcat (de force majeure ? critique ? désespéré ? ma sutra ?)

    J'aime

  3. Anonyme dit :

    Ah, les pères de substitution ; ici le roi de tous finit par s’imposer tout à fait : $

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s