Un peu d’histoire

Joe Strummer et Marc Zermati

Pour ceux qui ne sont pas au courant, Marc Zermati vient de mourir. C’était un homme de goût, une forte personnalité qui avait su mettre son énergie au service de ce qu’il aimait. Il avait ouvert au début des années 70 le mythique magasin de disques l’Open Market (dans lequel je n’osais pas entrer), créé le label Skydog (j’avais celui-ci), organisé le festival punk de Mont-de-Marsan (1976-77), été manager pour différents groupes français comme les Dogs ou Bijou, programmé les Clash en 77 au Palais des Glaces (j’y étais). L’homme débordait de souvenirs et d’anecdotes sur la bande du Drugstore, les premiers trips au LSD, les débuts du punk à Londres et les tentatives souvent avortées de l’underground français. C’est tout un pan de l’histoire du rock n’ roll qui disparait avec lui.

Pour ceux qui souhaitent approfondir le sujet, on peut lire cet entretien ici.

Dernière minute, l’hommage de Philippe Garnier dans Next Libération. « Il m’avait à la bonne à cause du Havre, qu’il a fini par considérer comme le Detroit hexagonal ; aussi parce qu’on était tous les deux du 21 juin, et pour mon amour pour Dylan. Le sien était absolu. Je lui enviais ses boucles qui faisaient encore très Blonde on Blonde. Il en avait été jusqu’à nous persuader que le Zim était né un 21 juin, au lieu du 24 mai.  » A lire ICI !

Cet article, publié dans actualités, Rock & Roll, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Un peu d’histoire

  1. Jacques d. dit :

    « Pour moi, il restera celui qui m’a appris à faire ma valise » (Philippe Garnier)
    Belle épitaphe.

  2. Gompo zone apaisée dit :

    Punk not dead!

    Ahahahaa

  3. Jacques d. dit :

    Moon Martin décédé le 11 mai, juste après Little Richard (dont la mort éclipsa celle de ce Martin Lunaire, comme pourra l’appeler là-bas Schoenberg)

  4. Anonyme dit :

    MM c’était l’enrobage sonique digne d’une dentellière de Bruges au service d’un principe intangible et lapidaire: in your face

  5. Jacques d. dit :

    Où l’on croise encore Zermati de son vivant, ainsi qu’Eddie Cochran (déjà mort) et les Flamin’ Groovies (en 45 tours), pas de raton laveur mais une Souris… Déglinguée !

    https://www.lemonde.fr/culture/article/2020/06/17/regarder-paname-avec-les-yeux-d-un-bouquiniste_6043220_3246.html

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s