Revue de presse

Ce que la mort de George Floyd et ses conséquences disent de l’Amérique

« Le département de police de Minneapolis est également visé depuis longtemps par de nombreuses plaintes pour usage excessif de la force, en particulier de la part de résidents noirs, sans conséquence jusqu’ici. Un problème récurrent dans le pays, comme le montrent certaines statistiques. Pourtant, de nombreux hommes politiques, majoritairement blancs, continuent de nier l’existence d’un racisme systémique au sein des forces de police du pays. Par exemple, Robert O’Brien, le conseiller à la Sécurité nationale de Donald Trump, parlait dimanche de « quelques cas isolés ».

Derek Chauvin, le policier qui a tué George Floyd, avait fait l’objet de 17 plaintes pour faute professionnelle : aucune n’avait donné lieu à la moindre sanction disciplinaire. Une vidéo prise sous un autre angle de l’arrestation de M. Floyd montre également la complicité active des autres officiers de police présents sur place. Malgré l’émoi suscité par ces vidéos, il aura fallu cinq jours de manifestations pour que Chauvin soit finalement inculpé, et lui seulement, à date.

La mort de Floyd rappelle tragiquement que ces « incidents isolés » s’inscrivent en réalité dans une longue série d’hommes et de femmes noirs non armés tués par des policiers blancs dans tout le pays). À tel point que chaque famille afro-américaine a, depuis longtemps, intégré le fait qu’elle doit avoir une conversation avec ses enfants (« the talk »), pour les préparer aux interactions avec la police – une conversation rendue plus nécessaire encore depuis la mort de George Floyd. » The Conversation

L’article dans son ensemble est très intéressant.

Photographies : The New York Times

Cela ne pourrait évidemment pas se passer chez nous. Notre beau pays dispose en effet de l’IGPN, institution exemplaire prompte à sanctionner tout acte de violence illégal commis par un membre des forces de l’ordre. La plupart des plaintes déposées par des manifestants malmenés, insultés, frappés, agressés, parfois mutilés pendant des manifestations ou des contrôles au faciès n’ont pas abouti. Et alors ? C’est simplement parce que l’IGPN se donne le temps de mener l’enquête en toute sérénité, comme m’expliquait ici une sympathique lectrice qui en appelait au « bon sens » et qui n’est jamais intervenue sur un autre sujet. Sa mission sur les réseaux était simple : contredire systématiquement toute mise en cause de notre police castanerienne. Je m’étais demandé si ce travail reposait sur la base du volontariat militant ou s’il était rémunéré ?

Cet article, publié dans actualités, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

21 commentaires pour Revue de presse

  1. journaldejane dit :

    Il semblerait que le problème se pose aussi en France…
    « Le Défenseur des droits dénonce la discrimination systémique pratiquée par la police »
    « Voilà une décision décisive non seulement pour un collectif de jeunes d’une cité parisienne, mais pour l’ensemble des quartiers populaires qui subissent régulièrement des pratiques policières similaires de harcèlement discriminatoire.

    Les « indésirables ». C’est par ce qualificatif que, dans une cité du XIIe arrondissement de Paris, des fonctionnaires de police désignaient dans les registres de mains courantes de jeunes Français issus de l’immigration. Selon le Défenseur des droits Jacques Toubon, les contrôles d’identité répétés et abusifs, ainsi que les violences commises à leur encontre, relevaient non pas d’initiatives individuelles mais d’un système, d’une « discrimination systémique ». Il demande dès lors à la justice « d’interroger le ministre de l’intérieur sur la justification […] de telles violations », sur ce « harcèlement discriminatoire » mis en place.

    Pourtant, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner réfutait encore le 24 mai toute pratique policière discriminatoire. Des déclarations aujourd’hui largement remises en question par cette décision du Défenseur des droits. » Mediapart

    J'aime

  2. Louie Louie dit :

    J'aime

    • journaldejane dit :

      No justice, No peace

      J'aime

      • journaldejane dit :

        ACTUALITÉS – Les images sont impressionnantes. Malgré l’interdiction prononcée par le préfet de police de Paris, des milliers de manifestants se sont rassemblés devant le tribunal, répondant à l’appel du comité de soutien à la famille d’Adama Traoré, un jeune homme noir de 24 ans mort en 2016 après son interpellation.

        “Aujourd’hui, ce n’est plus que le combat de la famille Traoré, c’est votre combat à vous tous (…). Aujourd’hui, quand on se bat pour Georges Floyd, on se bat pour Adama Traoré”, a lancé Assa Traoré, sœur aînée d’Adama, face à des manifestants qui scandaient “Révolte” ou “Tout le monde déteste la police”
        Huffpost

        J'aime

    • Anonyme dit :

      Mortel

      J'aime

  3. Anonyme dit :

    Aux armes et cætera (ça peut encore servir)

    J'aime

  4. Anonyme dit :

    (Jacques -allgood- Toubon, Défenseur des droits ; non mais sans blaguer, avec le recul strawberry fields a du frapper plus fort que jamais)

    J'aime

    • journaldejane dit :

      Certes, il n’a pas l’image d’un gauchiste hostile a priori aux forces de l’ordre. Cela ne donne-t-il pas un certain poids à son constat ?

      J'aime

      • Anonyme dit :

        Sans doute son image correspond elle à la fonction. Mais à quoi sert-elle au juste ?

        J'aime

      • Anonyme dit :

        La garantie des droits, c’est la justice.
        Le défenseur des droits, c’est de l’enfumage.

        J'aime

      • journaldejane dit :

        On peut penser ce qu’on veut de M. Allgood et de son poste très bien rémunéré, personnellement je m’en tape complètement. Cela ne change rien aux fonctionnements qui sont décrits. Ou alors dites franchement que ces comportement discriminatoires vous indiffèrent ou mieux, qu’ils sont parfaitement justifiés à vos yeux. Ce sera plus clair.

        J'aime

    • Anonyme dit :

      Un totem de pacotille de plus qui peut donner un sentiment de justice rendu alors qu’il ne participe que d’un enfumage généralisé.
      Le DDD et ses « constats » ont-ils contribué à ce qu’une seule décision de justice soit rendue ou ont-ils servi de médiateurs à la résolution non judiciaire de ce qu’ils prétendent dénoncer ?

      J'aime

      • Anonyme dit :

        Toujours est-il que le mandat de M. Allgood prendra fin le 17 juillet prochain. Il appartient au président de la République de nommer son successeur (au nom du peuple français).

        J'aime

      • journaldejane dit :

        Joli. Qui changera le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme ?
        « L’ONU condamne le « racisme structurel » des Etat-Unis. La Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a dénoncé, mercredi 3 juin, le « racisme structurel » et « l’agression sans précédent » contre les journalistes aux Etats-Unis, en proie à un vaste mouvement de protestation contre le racisme et les brutalités policières.

        « Les voix qui réclament la fin des meurtres d’Afro-Américains non armés doivent être entendues. Les voix qui réclament la fin de la violence policière doivent être entendues. Et les voix qui demandent la fin du racisme endémique et structurel qui sévit dans la société américaine doivent être entendues », a déclaré Michelle Bachelet, dans un communiqué. »

        Je rappelle que le sujet c’est le racisme dans la police aux états unis et en France, pas les institutions plus ou moins bidons.

        J'aime

      • journaldejane dit :

        That’s what we are talking about

        J'aime

  5. Anonyme dit :

    Le lien avec la “lutte pour les droits civiques” donne un peu d’épaisseur historique à la question.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s