On veut les plages !

Illustration : Bill Térébenthine

Ce qui nous manque le plus, ce sont les longues marches le long des vagues. Quelle stupidité d’avoir interdit les plages. Comme s’il n’y avait pas assez de place pour y maintenir un minimum de distance avec ses semblables. Il y a à l’évidence dans ces dispositions une dimension punitive d’autant plus régressive qu’il s’agit d’une punition collective, comme au collège lorsque tout le monde payait pour les bêtises de ceux qui avaient voulu faire les malins.

Cet article, publié dans actualités, messages personnels, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour On veut les plages !

  1. Irene Adler dit :

    c’est une sorte d’expiation…mais je ne sais pas ce que l’on doit expier.
    on ne comprend pas pourquoi ici la montagne nous est interdite car elle est assez vaste…
    Je ne sais plus qui a dit « doit-on arrêter de vivre pour ne pas mourir » en parlant de ces deux mois (ou/et des mois à venir ?)

    • journaldejane dit :

      Le plus étrange, c’est que le gouvernement Macron a détruit au passage ce qui paraissait le plus important à leurs yeux (emploi, croissance, équilibre budgétaire). Les historiens se pencheront un jour avec curiosité sur cette période…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s