C’était mieux avant

Sans vouloir imiter les philosophes de plateaux télévisés, je crois déceler un avantage dans la crise actuelle. C’est le fait qu’il est maintenant possible de se laisser aller à une douce nostalgie légèrement passéiste sans avoir à subir la condamnation des fougueux gouvernants de la start-up nation, des marcheurs sans mémoire qui croyaient avoir tourné définitivement la page du poussiéreux vingtième siècle pour entrer dans le paradis des managers. Ce sont leurs rêves de compétitivité généralisée et de financiarisation du monde qui se trouvent soudain frappés d’obsolescence.

Cet article, publié dans photographie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour C’était mieux avant

    • journaldejane dit :

      In his 1978 novel The Stand, author Stephen King wrote about a viral pandemic that decimated the world’s population. And he gets it when fans say experiencing the COVID-19 outbreak feels like stepping into one of his horror stories.

      « I keep having people say, ‘Gee, it’s like we’re living in a Stephen King story,’  » he says. « And my only response to that is, ‘I’m sorry.’  »

      npr

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s