Vu

Coup de torchon, Bertrand Tavernier (1981)

J’ai voulu regarder le film surtout pour voir comment le réalisateur s’en était sorti avec l’adaptation du roman de Jim Thompson. Il faut avouer que c’est assez réussi. La vision ultra noire (certains diront ultra lucide) de l’écrivain est respectée. Lorsqu’on a commencé par le livre et qu’on s’est fait son propre petit cinéma avec ses personnages et ses décors, forcément, il faut s’adapter. Noiret est excellent, il ajoute une couche de veulerie et de débrouillardise pateline au personnage qu’il parvient à rendre encore plus glauque que celui du livre. Huppert, à contre-emploi, est une Rose convaincante ; c’est moins le cas de Stéphane Audran en mégère aigrie. L’action a été transposée du Sud des États-Unis dans les années 20 vers une colonie française dans les années 40. Excellente idée, le racisme à la française ne présentant pas de différence fondamentale avec celui des redneck.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vu

  1. Jules dit :

    Marielle et Perrot (le colonel Tramichel) sont parfaits aussi.
    Juste qu’n s’explique mal cette haine des ariégeois.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s