Le crash test du confinement

La question est peut-être plus sérieuse qu’il n’y parait. Voire dramatique dans certains cas. Je viens d’entendre un appel à la radio : si vous entendez une voisine appeler au secours, il faudra réagir.

« Si on arrive à survivre, le problème, en Italie, sera de comprendre si les couples, avec ou sans enfants, les femmes et les hommes seuls, résisteront à l’enfermement dans leur maison, s’ils réussiront à rester ensemble, à jouir encore de la compagnie réciproque ou de la solitude choisie, après une convivance forcée et ininterrompue d’un mois entier. », écrivait la romancière romaine Cristina Comencini dans un texte paru le 12 mars en France, à un moment où Busyn n’avait pas encore faite son outing. Elle ajoutait : « Est arrivé le moment de la vérité, pour les couples qui ne se supportent pas, pour ceux qui disent s’aimer, ceux qui vivent ensemble depuis une vie entière, ceux qui s’aiment depuis peu de temps, ceux qui ont choisi de vivre seuls par goût de la liberté ou parce qu’ils n’avaient pas d’autre choix, pour les enfants qui n’ont plus école, pour les jeunes qui se désirent mais ne peuvent pas se rencontrer… Nous sommes tous appelés à nous inventer une nouvelle vie, à nous sentir proches même si nous sommes éloignés, à régler nos comptes avec un sentiment que nous évitons à tout prix : l’ennui. »

Le texte en entier ici.

Cadeau pour vous occuper agréablement : « Emmylou Harris 1976-09-14 My Fathers Place Roslyn, NY« 

Cet article, publié dans cinéma, humour, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le crash test du confinement

  1. Anonyme dit :

    Sweet Home Alabama

  2. journaldejane dit :

    Des bonnes nouvelles ? Sorry, je n’en ai pas…
    « Macron, oui il peut compter sur nous, mais la réalité c’est qu’on est entrain de mettre nos propres vies en danger pour maintenir le navire à flot.
    Macron a dit la santé n’a pas de prix. C’est que tous les soignants crient depuis des mois ! Pourtant la question que tous les soignants se posent aujourd’hui c’est : est-ce qu’il y aura assez de respirateurs, de brancards, de médecins et d’infirmières ? »
    https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/la-valse-des-bebes-places

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s