Vu

Une femme sous influence, John Cassavetes (1976)

J’avais vu le début à la télé il y a très longtemps ; je n’avais pas dépassé la scène où Mabel demande l’heure dans la rue à des passants qui se sauvent en la voyant. Ce n’est pas que je trouvais le film ennuyeux, au contraire : c’était trop intense pour moi. Cette fois, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai réussi à tenir jusqu’au bout en m’accordant quelques pauses pour souffler. Il faut dire que Cassavetes fait tout pour déranger le spectateur, le sortir de sa zone de confort (comme on dit) : le jeu des deux acteurs principaux Peter Falk et Gena Rowlands y est pour beaucoup, tout comme la façon de filmer de la fiction comme s’il s’agissait d’un documentaire sur la folie. Non seulement j’ai aimé mais j’en redemande. Next movies : Love Streams et Gloria.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Vu

  1. Ne pas faire l’impasse sur Faces… ou Minnie and Moskovitz…

  2. Jacques d. dit :

    A chacun sa martingale cassavetesienne gagnante, pour ma part, elle se borne à « Husbands », « Meurtre d’un bookmaker chinois » et rien d’autre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s