Lu

Le vrai monde d’avant, c’est celui d’Alain-Fournier. Le monde des voitures tirées par des chevaux, des petites écoles de village et des amours impossibles avait déjà disparu depuis quelque temps lorsqu’on grandissait dans un village au cours des années 60. Le roman d’Alain-Fournier bénéficiait alors d’un statut de livre culte. Son auteur avait été tué dans les tranchées à 27 ans sans avoir le temps d’ajouter d’autres livres à cette œuvre de jeunesse. Le livre appartenait à ma grande sœur et jusqu’à présent je n’avais pas voulu le lire, craignant la déception et préférant conserver l’image que je m’en faisais. Finalement, ce fut une lecture agréable qui accompagna la période assez pénible dite des « fêtes ». Tout le début est un enchantement. Meaulnes, qui a fugué, revient complètement chamboulé du « pays sans nom » où il a assisté à une fête étrange et merveilleuse qui se déroulait dans un chateau mystérieux. Il est surtout obsédé par l’idée de retrouver l’endroit où il a apperçu la femme de ses rêves. La suite, qui emprunte aux mélos feuilletonesques, a pris un coup de vieux mais cela ne gâche pas le charme surréaliste (au vrai sens du terme) de la première partie. On peut trouver cet univers onirique complètement hors jeu et ringard. Cela ne me gêne pas. Au contraire, cet ostracisme ne donne que plus de valeur aux images intemporelles que j’ai conservées de cette lecture.

Cet article, publié dans livres, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Lu

    • journaldejane dit :

      « Selon un baromètre Harris Interractiv pour RTL et AEF Info* réalisé dans la foulée des annonces du Premier ministre, une majorité de Français (60%) soutient toujours le mouvement social. C’est exactement le même chiffre que la semaine précédente. Les syndicats y gagnent d’ailleurs légèrement puisque 45% des Français leur accordent leur confiance, contre 44% le 7 janvier. Une performance alors que le mouvement de grève a maintenant dépassé les 40 jours et que de nouvelles journées d’actions doivent avoir lieu cette semaine. » HUFFPOST
      Voilà ce qu’ils avaient mal expliqué sur les chaines gouvernementales 🙂

  1. Kwarkito dit :

    Il y a longtemps que j’ai lu ce livre. Peut-être devrais- je y retourner…

  2. Honoré de Zalbac dit :

    Et dans le même sondage, 70% des « francais » sont contre les régimes spéciaux et 85 ont une mauvaise image des syndicats.
    La vie est compliquée n’est-ce pas ?

    • journaldejane dit :

      « Les Français ont également été interrogés sur la confiance accordée aux différents acteurs de cette réforme. Ils sont 45% à l’accorder aux organisations syndicales ( +1 point par rapport au 7 janvier). Seuls 28% regardent positivement le gouvernement, soit une baisse de 3 points en une semaine (-6 points depuis la mi-décembre). Ils sont en revanche 29% à faire confiance au chef de l’État (chiffre stable).  » RTL

    • Jacques d. dit :

      Ah, cher Bolloré de Cahuzac, ne faudrait-il pas plutôt lire que 70% des Français sont contre les syndicats spécieux (j’ai des noms) et que 85% ont une mauvais image des régimes autoritaires ?
      La vie pourrait être si simplement compliquée.
      P.S. : mais bon à chaque fois c’est pareil, tous ces chiffres issus d’instituts de naufrages semblent tellement avoir été jetés à la truelle hors de la gâchée où ils furent préalablement touillés.

  3. Irene Adler dit :

    Lu au siècle dernier à la fin des années 60 dans le monde d’avant, avais 14 ans et avais adoré.
    Devrais le relire. On en pense quoi quand on approche des 65 ans ?
    Tendresse particulière pour les éditions de poche de ces années-là (adolescence, odeur de l’encre, grain du papier…)

    • journaldejane dit :

      Je crois qu’il faut effectivement le lire dans un vieux poche qui sent fort le passé disparu. Le début est très beau ; on sent que l’auteur transcrit des visions venues de la fin de l’enfance dont il est resté très proche. Après, ça part un peu en vrille avec des hasards peu crédibles, des morts façon « dame aux camélias ». Mais bon, c’est bien écrit et on se prend souvent à rêvasser sur des descriptions évocatrices.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s