Dangereuse police

Mort de Cédric Chouviat lors d’un contrôle policier : sa famille dénonce un « meurtre »

Qu’est-il arrivé à Cédric Chouviat, ce livreur à scooter de 42 ans et père de cinq enfants, décédé dans la nuit de samedi à dimanche, moins de 48 heures après son interpellation, vendredi 3 janvier au matin, sur le quai Branly, dans le 7e arrondissement de Paris ? Les avocats de sa famille ont annoncé ce mardi, lors d’une conférence de presse donnée au siège de la ligue des Droits de l’Homme, avoir porté plainte avec constitution de partie civile pour « violences volontaires par personne dépositaire de l’autorité publique ayant entraîné la mort » afin d’obtenir la saisine d’un juge d’instruction.

L’avis médical de cet homme de 42 ans, donné à la famille, a fait état d’un décès par « hypoxie », causé par « un arrêt cardiaque consécutif à une privation d’oxygène ». Et selon de nouvelles images, obtenues dans le cadre d’un appel à témoins lancé par les avocats de la famille, le décès du livreur pourrait être lié aux conditions violentes dans lesquelles il a été interpellé. L’Obs

Une plainte a d’ores et déjà été déposée ce mardi pour “violences volontaires par personnes dépositaires de l’autorité publique ayant entraîné la mort sans intention de la donner”, une infraction criminelle nécessairement examinée par un juge d’instruction. Lundi soir, le parquet de Paris avait indiqué attendre encore les conclusions de l’autopsie pratiquée un peu plus tôt dans la journée. En parallèle, “l’IGPN a procédé à l’exploitation des premiers enregistrements de vidéo”, “d’autres vidéos devraient par ailleurs être recueillies” ainsi que plusieurs auditions de témoins, avait précisé le parquet. Huffpost

Dernière minute

Mort d’un livreur après son interpellation à Paris : l’autopsie révèle une asphyxie « avec une fracture du larynx », une information judiciaire ouverte pour homicide involontaire

Selon la police, Cédric Chouviat a été interpellé à scooter parce qu’il utilisait son téléphone, avant d’être interpellé pour outrage, s’étant montré « irrespectueux et agressif ». Elle affirme que c’est à ce moment qu’il a été victime d’un malaise cardiaque et pris en charge par les secours.

« L’autopsie confirme ce que la famille et leurs avocats disent depuis samedi, c’est-à-dire une asphyxie », a réagi de son côté Arié Alimi, avocat de la famille, auprès de l’AFP. « On découvre en plus une fracture qui est probablement due à une strangulation (…) c’est une mort atroce et extrêmement violente ».

Des images filmées par des témoins, et notamment publiées par Médiapart (lien payant), montrent Cédric Chouviat à plat ventre, toujours casqué, se débattant sous le poids de trois policiers, puis inerte. « Deux témoins indiquent qu’il a subi une clé d’étranglement » avant de se retrouver à terre, affirme Arié Alimi. franceinfo

Cet article, publié dans actualités, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Dangereuse police

  1. journaldejane dit :

    Tandis que le chœur de Radio France en grève interrompt les vœux de la PDG…

  2. Anonyme dit :

    Quelle époque. Bowie a une drôle d’allure, vous trouvez pas ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s