Grève (suite)

Retraites : 12 idées reçues à combattre

Ce guide d’auto-défense a pour vocation de fournir des arguments à tous ceux et toutes celles qui s’opposent à la réforme des retraites mais sont parfois démunis face aux éléments de langage (parfois faux, la plupart du temps incomplets ou simplistes) qu’on leur oppose. Comment répondre aux éléments de langage du gouvernement ? Que rétorquer à son oncle, salarié du privé, qui prétend que « ça fait les pieds aux fonctionnaires » lors du repas de Noël ? Quels chiffres simples mais efficaces mettre en avant pour exprimer sa colère ou son inquiétude ?

En bref, comment (se) mobiliser contre la réforme des retraites ?

Par Anaïs Henneguelle, maîtresse de conférences en économie à l’Université de Rennes 2, membre du collectif d’animation des Économistes Atterrés

A lire ici.

Cet article, publié dans actualités, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Grève (suite)

  1. journaldejane dit :

    Vous êtes coincé sur un quai de métro ou dans une gare ? Le JdJ a une petite vidéo pour vous.

    J'aime

  2. journaldejane dit :

    Et encore une pour rire un peu…

    J'aime

  3. journaldejane dit :

    L’homme de la situation (suite)
    Quand Laurent Pietraszewski sanctionnait une caissière pour une affaire de pain au chocolat
    A lire ICI

    J'aime

  4. journaldejane dit :

    Et la grève à Radio France, ça a un rapport ou on mélange tout ?

    J'aime

    • journaldejane dit :

      Revenons à notre sujet
      Conflit d’intérêts : alertée par la HATVP, Pénicaud quitte le forum de Davos
      « Après l’ancien haut-commissaire aux retraites, la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) a demandé à un autre membre du gouvernement de renoncer à une fonction pour un éventuel conflit d’intérêts. Muriel Pénicaud, la ministre du Travail, a ainsi été invitée à décliner un poste au conseil d’administration du forum de Davos.
      Plusieurs éléments entrent en ligne de compte. Tout d’abord, Muriel Pénicaud aurait côtoyé des PDG au sein de cette fondation. On y trouve notamment Laurence D. Fink, le patron du fonds d’investissement BlackRock, cité régulièrement pour son lobbying en faveur de la réforme des retraites. Y siègent aussi Jack Ma, le patron d’Alibaba, et Mark Schneider, celui de Nestlé. Par ailleurs, le forum de Davos a pris position, dans un document de juin 2019, en faveur de la retraite par capitalisation. Autant d’éléments potentiellement problématiques dans le contexte français actuel. »
      C’est ici que cela devient franchement drôle :  » Interrogée par le Monde, Muriel Pénicaud explique avoir été intéressée par l’opportunité de « promouvoir [s]a vision de la nécessaire régulation sociale de la mondialisation ». (Le Point)

      J'aime

      • journaldejane dit :

        Démission de Jean-Paul Delevoye : Aurore Bergé « s’interroge sur le rôle de la Haute autorité » 😀
        Ils n’ont pas compris qu’ils étaient juste là pour faire de la figuration, ces cons…

        J'aime

      • journaldejane dit :

        Jean-Paul Delevoye aurait également oublié de déclarer ses revenus en tant que président du Cese, où il menait des pratiques troubles.
        Selon le Le Parisien, l’ancien haut-commissaire va également devoir s’expliquer sur un quatorzième « oubli » dans sa déclaration d’intérêts, qui vient se rajouter aux précédents. Une « omission » qui porte d’après nos confrères sur la rémunération perçue par Jean-Paul Delevoye dans le cadre de sa présidence du Conseil économique, social et environnemental (Cese). Entre septembre 2014 et la mi-novembre 2015, il a en effet perçu la somme mensuelle de 6330,32 euros net ,qu’il devait déclarer.
        Dans le détail, en brut mensuel, Delevoye a perçu 1866,60 euros d’indemnité, 56 euros d’indemnité de résidence, 1922,60 euros d’indemnité représentative de frais conseiller, et 3845,20 euros d’indemnité représentative de frais Président. Soit un total de près de 90 000 euros net qui n’ont pas été déclarés à la HATVP et dont l’ex-« M. Retraites » du gouvernement va devoir répondre. L’Express

        J'aime

  5. Jacques d. dit :

    Vite…. les Entartreurs, au secours !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s