Rencontre

Michael Bloomfield, Ramblin’ Jack Elliott and Bob Dylan

La photographie a été prise par David Gahr dans les coulisses du Carnegie Hall lors du concert en hommage à Woody Guthrie le 20 janvier 1968. C’était la première réapparition publique de Dylan après l’accident de 66. Ambiance. Ramblin’ Jack Elliot l’a connu à l’époque où ils écumaient tous les deux les clubs du Greenwich Village. Il s’est passé tellement de choses en si peu de temps. Le môme à casquette à qui on montrait les accords des vieux standards est devenu une rock star, puis il a soudain disparu du côté de Woodstock. Exceptionnellement, il est sorti de sa retraite avec son groupe The Band pour participer à l’hommage à Woody Guthrie qui vient de mourir. Mais, en dépit de cette marque de fidélité, Dylan n’est plus la même personne. Ramblin’ Jack Elliot n’arrive pas à reconnaitre celui qui fut son ami. Plus tard, il déclarera à propos de cette rencontre, que Dylan « avait changé d’une manière bizarre. » Cette façon de se métamorphoser, de se réinventer, on la retrouve chez quelques-uns des plus grands artistes du XXème siècle (citons Miles Davis, Picasso, Godard ou Burroughs). C’est « bizarre », comme dit ce vieux Jack.

Cet article, publié dans Dylan, photographie, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Rencontre

  1. Anonyme dit :

    Auto-generated by YouTube
    Sacré Bob

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s