Interlude

L’automne arrive. Ces journées grises et froides sont propices à l’écriture, à la lecture, au repos. La musique reste discrète : Philip Glass, Erik Satie, le filet de voix de Chet Baker. Pas de doute, c’est le moment de faire une pause.

Cet article, publié dans Journal, messages personnels, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Interlude

  1. Jacques d. dit :

    Et s’il est encore un peu tôt pour le chanter, rien n’empêche d’y songer dès maintenant, de s’y préparer…

  2. Jacques d. dit :

    En attendant, roule le train-train chansonnier de l’Interlude :




Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s