Vu

Mortelle Randonnée, Claude Miller (1983)

N’ayant pas lu le roman de Marc Behm, on laissera de côté les questions d’adaptation. Tel quel, le film est un concentré de ce que pouvait faire le cinéma français des années 80 en matière de polar. La réalisation est clinquante comme celle d’un spot de pub de l’époque. Les acteurs doivent dire avec naturel des mots d’auteur audiardiens plutôt lourds ; ils s’en sortent assez bien, surtout le pauvre Serrault obligé de monologuer en grimaçant pendant presque tout le film. Heureusement, il y a de beaux paysages touristiques façon James Bond et quelques idées de mise en scène, mais tellement appuyées que cela en devient presque drôle. Les nostalgiques des eighties doivent aimer ce film.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Vu

  1. Jacques d. dit :

    Faut dire qu’avec Claude Miller (à la barre)… « C’est que l’on ne peut pas demander à un balai de paille de riz ce que peut faire un aspirateur » disait ce rigolo philosophe du comptoir de la rue Raugraff.
    Le bouquin est un beau crève cœur. Le film ? Un machin pour grille des programmes télévisuels… des eighties, en effet.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s