Vu

Fargo Saison 1

J’ai l’impression d’être l’une des dernières personnes sur terre à avoir regardé cette première saison et j’imagine que tout a déjà été dit sur la qualité du jeu des acteurs, l’efficacité du scénario, la réalisation enneigée… Dans ce combat entre le bien et le mal vient se glisser de manière dialectique une opposition entre l’esprit étroit et rigide associé à la vie dans les petites villes de province et une forme d’intelligence manipulatrice et cynique incarnée par le personnage du tueur Lorne Malvo et, dans une moindre mesure, le petit vendeur d’assurances. Face au Mal, les représentants du camp du bien ont l’air un peu minables, englués dans une vie médiocre. Ils sont honnêtes et droits mais peinent à élucider le parcours des méchants. La shériff adjointe se heurte à sa hiérarchie qui refuse de creuser la piste conduisant à un membre respectable de la petite communauté. Pour son chef, seul un étranger peut commettre des crimes. A la fin, comme dans les fables, tout rentre dans l’ordre ; les méchants sont morts et les bons reprennent leur petite vie. Un plan montre la famille des héros baignant dans un bonheur paisible, regroupée sur un canapé devant la télé.

Cet article, publié dans Posts, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s