Revu

Klute, Alan J. Pakula (1971)

Presque tout le film est plongé dans la pénombre et c’est voulu. L’histoire est celle d’une descente dans le New York des bas fonds par un brave privé provincial. Jane Fonda est Bree, une prostituée intello qui suit une psychanalyse ; Donald Sutherland, le privé, tombera amoureux d’elle (comment faire autrement ?). A la fin, il la sauvera peut-être mais ce n’est pas du tout un happy end. Le tueur est un respectable chef d’entreprise qui expulse ses pulsions sadiques en payant ses victimes et son suicide n’empêchera pas ses semblables de continuer à sévir. Un bon polar typique du cinéma des années 70, avec des héros intelligents et une vision critique des rapports sociaux.

Deux bonus :

Un entretien avec Jean-Baptiste Thoret qui explique pourquoi nous avons raison d’aimer le cinéma américain de cette époque.

Un hommage à Peter, le frère de Jane, qui vient de passer de l’autre côté.

Cet article, publié dans cinéma, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Revu

  1. Anonyme dit :

    Il est sur la B.O. avec un titre de Dylan

  2. Anonyme dit :

    Oops…

  3. Anonyme dit :

    Association avec les « two riders were approaching » de All Along the Watchtower, aussi reprise par Hendrix

  4. Anonyme dit :

    If 6 was 9

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s